RMC Sport

Karabatic : « La pression est toujours là »

-

- - -

Incertain vendredi contre Dunkerque, la star du MAHB évoque l’approche des grands rendez-vous alors que les équipes de Montpellier de hand et de foot foncent vers le titre de champion.

Nikola, vous êtes actuellement blessé au genou gauche. Allez-vous jouer le match qui pourrait être décisif pour le titre, vendredi, contre Dunkerque ?

Je ne sais pas. Je n’ai pas encore repris le hand. Je suis toujours en rééducation. Je verrai le docteur mercredi. J’en saurai un peu plus mais ce sera peut-être un peu juste pour vendredi.

Y a-t-il des similitudes entre les équipes de foot et de hand à Montpellier ?

Oui. On se bat tous les deux pour le titre. Même l’équipe de rugby est encore en lice ! Mais la différence, c’est que nous, nous sommes habitués à nous battre pour le titre chaque année. Les footballeurs, eux, découvrent. Pas mal de joueurs n’ont pas encore gagné de titre. Etre champion, c’est énorme. Ils ont pas mal de pression et d’excitation.

Justement, comment abordez-vous ce genre de match ? Ressentez-vous toujours la pression ?

Elle est toujours là. Même quand on a tout gagné. Avec l’expérience, on apprend à la maîtriser. Personnellement, je n’aime pas changer mes habitudes. J’aime penser au match le plus tard possible. Quand j’ai disputé mes deux premières finales de Ligue des champions avec Montpellier et Kiel, je ne pensais qu’à ça. J’ai passé une semaine horrible. Je n’aime pas l’avant-match, les déplacements, le bus, l’hôtel, l’attente... Mais ce trac prouve qu’on doute et qu’on se remet en question. Dès que le match débute, ce n’est que du plaisir.

Sur ce plan, comment jugez-vous l’équipe de René Girard ?

Il doit y avoir du stress, c’est certain. Mais je les trouve assez décontractés. L’entraîneur est intelligent. Il sait qu’il a des jeunes joueurs. Il leur enlève beaucoup de pression. Je ne vois ce qui pourrait leur arriver.