RMC Sport

Karabatic: "Pas venu au PSG pour faire le touriste"

Invité exceptionnel de l’Intégrale Sport sur RMC ce mardi, Nikola Karabatic s’est confié en longueur sur son actualité. De son arrivée à Paris à l’avenir des Bleus en passant par l’affaire des paris suspects, la star du hand tricolore dit tout.

Son arrivée à Paris
« Je suis très heureux, c’est un projet super intéressant. Il a avait des contacts depuis un bon petit moment avec Paris. Je ne suis pas venu pour faire le touriste ou découvrir la ville. Je suis venu pour gagner des titres. Le fait de savoir qu’il a des grands joueurs à Paris, a bien sûr conforté ma décision. Avec les internationaux français, des joueurs comme Mikkel Hansen, tu sais que tu vas dans une grande équipe. Il y a toutes les individualités pour former une équipe qui gagne. »

Les difficultés du PSG en Ligue des Champions
« Ils avaient l’effectif les deux saisons précédentes. Cette année, le principal changement, outre mon arrivée ou celle de mon frère, le principal atout, ça va être le coach. C’est lui qui va permettre à toute cette équipe de faire l’amalgame. Les années précédentes, les individualités étaient là, Omeyer, Hansen, Narcisse, trois joueurs élus meilleurs joueurs du monde. Mais le hand, ce n’est pas le basket. Ce n’est pas en mettant LeBron James, Kyrie Irving et Kevin Love ensemble que tu vas en finale de la Ligue des Champions. Il faut jouer ensemble. L’équipe doit bien jouer collectivement. Ça passe par un travail de tous les jours. Ce n’est pas un hasard. »

Ses objectifs avec le PSG
« Dès que je perds une compétition, c’est un échec. Ma seule volonté dans mon sport, et je pense que c’est ce qui me rends bon, c’est que je déteste perdre. Je sais par contre avec l’expérience, qu’on ne gagne pas la Ligue des Champions comme ça du jour au lendemain. Ça implique beaucoup de travail. Un club comme Veszprém est là depuis 20 ans, a de très gros joueurs, investit beaucoup d’argent, va régulièrement en demies ou en finale et n’arrive pas à la gagner. Je suis persuadé qu’on peut y arriver même si ça va être un long chemin. Ça va être très dur. Il y aura beaucoup de matches, des groupes très difficiles. On a l’effectif pour. »

Son niveau de jeu
« La saison passée a été une saison de tous les records pour moi. Sur toute une saison, on n’a perdu qu’un match, que ce soit en club avec Barcelone comme équipe de France. J’ai été élu une 2e fois meilleur joueur au monde. Ça a été une saison incroyable. Je ne sais pas si j’arriverai à refaire la même. C’est mon but. Je m’entraîne dur pour ça. »

L’avenir des Bleus
« L’après Rio, on n’en parle pas forcément entre nous. Quand tu es sportif, tu vis au jour le jour. On a bien sûr conscience que les cadres se rapprochent de leur fin de carrière. On travaille inconsciemment pour le futur. Depuis maintenant 2-3 ans on intègre des nouveaux dans l’équipe. On le fait très bien. Ça a toujours été une force de l’équipe d’intégrer petit à petit des nouveaux, pour être des futurs cadres. Et ça a très bien marché. Je suis confiant pour la suite. Quand on voit les jeunes des équipes de France, les moins de 21 ans champions du monde... »

Sa fin de carrière
« Les JO 2020, ça fait loin quand on y pense... Je ne suis jamais allé à Tokyo. C’est difficile de penser à dans cinq ans. On ne sait pas ce qui se passera. Le sport a beaucoup évolué, on voit des sportifs qui ont 38, 39 ans qui sont plus en forme que jamais. Quand tu les vois s’entraîner, ils se donnent plus à fond que les jeunes de 18 ans qui arrivent. Pour l’instant, je me sens très bien physiquement. C’est ton corps qui te dicte la suite de ta carrière. »

L’affaire de paris suspects
« La décision (10 000 euros d’amende, ndlr) ne nous semble pas juste. Ça fait trois ans qu’on attendait ce procès. On nous avait promis qu’on arriverait à des condamnations très vite. On s’attendait à cette décision. On avait l’impression que c’était un peu planifié. Il fallait justifier trois ans de procès, les deux expertises, tout le brouhaha médiatique. Je suis soulagé que le procès ait eu lieu. Sur le match, il n’y a pas la moindre preuve de match truqué. On attend avec impatience la décision de l’appel. Je suis convaincu qu’au final, on sera blanchi et que tout ira bien. »

la rédaction