RMC Sport

La compagne de Luka Karabatic passe aux aveux

-

- - -

L’étau se resserre autour des joueurs de handball et des paris interdits qu’ils auraient conclu à l’occasion du match Montpellier-Cesson, en mai dernier. Lundi, la compagne de Luka Karabatic est passée aux aveux.

Jeny Priez, la compagne du handballeur Luka Karabatic, a admis lors de sa garde à vue "avoir parié" pour son compagnon et à sa demande et "avec l'argent de celui-ci", a annoncé lundi son avocat Maître Antoine Camus.

"A la demande et avec l'argent" de son compagnon

"Jeny Priez, depuis le début de sa garde à vue dimanche à 13h30, a immédiatement collaboré avec les officiers de police judiciaire en leur déclarant, spontanément et dès les premières minutes de son audition, la réalité des faits la concernant : avoir parié pour Luka Karabatic à la demande de celui-ci et avec l'argent de celui-ci", a affirmé son conseil.

Des pressions policières selon son avocat

"C'est une déclaration qu'elle a fait en plein accord avec Luka, son compagnon", a-t-il ajouté, précisant que sa garde à vue "devrait être prolongée". "Elle est là parce qu'elle est amoureuse d'un joueur. Ce n'est pas le personnage central du dossier, bien loin s'en faut", a souligné son deuxième avocat Maître Luc Castagnet.

Selon Maître Camus, sa cliente aurait "malheureusement" fait l'objet lundi matin, en son absence, de "pressions" de la part d'un officier de police judiciaire "la menaçant et la mettant en garde" alors qu'"elle était manifestement dans un état fragilisé par sa nuit en garde à vue".

Suspendue par NRJ 12

Jeny Priez a depuis fait le choix de ne parler que devant le juge d'instruction "en son cabinet", selon Maître Camus. La chaîne de télévision NRJ12, où elle présente l'émission "Le Mag", a décidé de la "suspendre de l'antenne de façon provisoire, le temps de l'enquête" à partir de lundi soir.