RMC Sport

La France s’impose, mais perd Bosquet

-

- - -

L’équipe de France a parfaitement rempli son contrat face à la très faible équipe de Bahreïn (41-17), dans son troisième match de son Mondial suédois. Mais Sébastien Bosquet, sorti sur blessure, est forfait pour au moins deux matches.

« Ça va être un peu spécial… on sait qu’on est meilleur ! » Dès la fin du match contre l’Egypte (28-19), Didier Dinart ne se faisait aucune illusion. La confrontation à venir face à une équipe aussi faible que Bahreïn n’avait pas grand-chose à apporter à l’équipe de France. Le joueur de Ciudad Real avait vu juste. En dehors de la très large victoire enregistrée (41-17), qui renforce sans doute un peu plus la confiance du groupe, les enseignements sont peu nombreux.
« Aujourd’hui, on a fait preuve de sérieux, estime Cédric Sorhaindo. C’est ce qu’il faut retenir. Pouvoir faire jouer tout le monde, c’est déjà une bonne chose. On a montré que peu importe celui qui est sur le terrain, il fait don de lui-même. »

Ce match, disputé dans une Sparbank Arnea de Lund quasiment vide, a surtout permis de renforcer les certitudes de la défense française. Comme la Tunisie (32-19) et l’Egypte avant elle, cette équipe de Bahreïn n’est pas parvenue à passer la barre des 20 buts. L’autre bonne nouvelle, c’est que les remplaçants – même s’ils n’ont pas tous été très convaincants – ont encore pu engranger du temps de jeu et une expérience qui pourra être précieuse.

Surtout que l’équipe de France n’a pas été épargné par les blessures ce lundi soir. Outre Arnaud Bingo, touché à l’épaule, mais qui a ensuite pu rejouer, Sébastien Bosquet s’est tordu la cheville sur une action totalement anodine. Sorti du terrain le visage crispé, en boitant, le joueur de Dunkerque a rapidement quitté le banc et la salle, accompagné par les soigneurs.

« Il a une petite entorse, révèle Pierre Sébastien, le médecin de l’équipe de France, au micro de Canal + Sport. Ça n’a pas trop gonflé. On est un peu rassuré. Mais il faut voir comment ça va évoluer dans les 24 heures. Pour les deux prochains matches, ça paraît limite. » Une bien mauvaise nouvelle au moment d’affronter l’Allemagne mercredi, puis l’Espagne jeudi. Deux gros morceaux.