RMC Sport

Les Bleues quatre à quatre

-

- - -

Moribondes en début de compétition, les Bleues ont signé samedi contre l’Angola leur quatrième victoire consécutive au Mondial chinois (33-24). Mais il faudra un exploit contre les doubles championnes du monde russes ce dimanche pour croire au dernier carré.

La route vers les demi-finales est encore très encombrée mais l’équipe de France a eu le mérite de ne pas buter samedi sur l’obstacle angolais (33-24). Face à des Africaines qui les avaient surprises lors du précédent Mondial, les filles d’Olivier Krumbholz ont poursuivi leur sans-faute depuis quatre rencontres.

Ressuscitées après deux défaites d’entrée, elles ont à nouveau construit leur succès sur une défense de fer et une Amandine Leynaud décisive à des moments-clefs dans son but. Les Françaises ont aussi et surtout nettement amélioré leur réussite au tir, à l’image d'Amélie Goudjo, Mariama Signaté et Audrey Deroin, buteuses chacunea à quatre reprises.

Après un début de rencontre équilibré, les Bleues ont profité de leurs nombreuses occasions en contre-attaque pour étirer le score en fin de première période (15-9). L’écart montait ensuite jusqu’à dix unités (21-11) pour une note finale de 33-24. Une nouvelle grosse marge, quarante-huit heures après la fessée administrée à l'Allemagne (29-15).

La série tricolore ne devra désormais pas connaître de coup d’arrêt avant la fin du deuxième tour, sous peine de voir s’envoler les ultimes espoirs de dernier carré. Problème : ce sont les championnes du monde en titre russes qui se présenteront dès dimanche. En cas d’exploit, il ne faudra ensuite pas tout gâcher le dernier jour contre des Autrichiennes largement à la portée des Françaises. Mais après avoir frôlé la sortie de route prématurée, cet espoir de première demi-finale mondiale depuis 2003 est déjà un petit miracle.