RMC Sport

Les Bleues verront la Serbie

Cléopatre Darleux et les Bleues iront en Serbie

Cléopatre Darleux et les Bleues iront en Serbie - -

Tenue en échec à l’aller (18-18), l’équipe de France a décroché son billet pour le Mondial 2013 en allant s’imposer dimanche en Croatie (30-26). Finalistes de la dernière édition, les Bleus seront en Serbie du 7 au 22 décembre.

La frayeur de l’aller est oubliée. Accrochées par les Croates à Montbéliard (18-18), les joueuses d’Olivier Krumbholz abordaient ce match retour à Umag avec une crainte : celle de ne pas disputer, pour la première fois depuis 1999, la phase finale d’une grande compétition. Un doute qui n’aura persisté que l’espace d’une mi-temps. A la pause, les coéquipières d’Allison Pineau ne mènent que d’un but (13-12) et sont gênées par les offensives croates. A plusieurs reprises, la gardienne tricolore, Cléopatre Darleux, doit même sortir le grand jeu.

Mais les « Femmes de défis » s’en sont lancé un : celui de voir la Serbie en décembre dernier. Sous l’impulsion d’une Nina Kanto en grande forme - mais expulsée en fin de rencontre - les Françaises prennent le large dès le début de la seconde période. A la 42ème minute, le trou est déjà fait (+ 5) et les Françaises assomment leurs adversaires. Cet écart, les joueuses locales ne parviendront jamais à le combler.

Écrire une nouvelle histoire

Solides en défense, plus efficaces en attaque, les Bleues d’une Alexandra Lacrabère de feu (5 buts) semblent avoir retenu la leçon d’un match aller bâclé. Pour sa cinquième sélection seulement, la jeune arrière Gnonsiane Niombla s’est elle aussi montrée, avec 4 buts et une belle activité. Pour le jeune groupe d’Olivier Krumbholz, la déception des derniers JO semble maintenant évacuée. L’hiver prochain, ces Bleues-là auront une nouvelle histoire à écrire, avec l’espoir d’imiter leurs aînées : en 2009 et en 2011, la France s’était à chaque fois qualifiée pour la finale.

A lire aussi :

>> Mondial 2013 : Les Bleues qualifiées

>> Mondial 2013 : La Russie à terre !

>> France : Bruneau et Glauser absentes, Daquin appelée