RMC Sport

Les Experts prennent leur mal en patience

-

- - -

Bloquée en Argentine après l’éruption du volcan chilien Puyehue, l’équipe de France de handball doit désormais attendre la reprise du trafic aérien. Si les vacances commencent mal, les Bleus font contre mauvaise fortune bon cœur.

Les adversaires des Experts auraient-ils trouvé la clé pour contrer la bande à Claude Onesta ? Imbattable depuis les Jeux Olympiques de Pékin (2008), l’équipe de France de handball, qui avait gagné leur deux matches amicaux lors de leur tournée en Argentine, doit maintenant faire contre les vents et les conditions atmosphériques. Après avoir été bloqués en Islande en avril dernier à cause du nuage de cendres provoqué par l’Eyhafjöll, les Bleus sont désormais coincés en Argentine à cause du volcan chilien Puyehue entré en éruption la semaine dernière. « Pour l’instant, on ne sait pas quand on pourra décoller, souligne Claude Onesta. On en a profité pour faire des courses. Tout va bien personne ne s’est encore pendu dans la douche. »

Onesta : « Personne ne s’est encore pendu dans la douche »

Bloqués à Buenos Aires, les joueurs occupent leurs premiers jours de vacances comme ils peuvent. Alors que quatre d'entre eux sont allés faire des courses en Uruguay, confinée à son hôtel, la joyeuse petite bande doit se tenir prête au cas où l’aéroport les appelle pour décoller immédiatement. Du coup, Nikola Karabatic et ses copains ont eu droit à une invitation à dîner dans l’hôtel qui les reçoit, à un apéritif festif, à une petite soirée passée entre eux lundi soir et à une grasse matinée le lendemain. Contrariés par ce nouveau contretemps, les joueurs et le staff devront encore patienter. Il est d’ores et déjà acquis que le trafic aérien ne reprendra par ce mardi, pas plus qu’il ne devrait redémarrer mercredi. Les Bleus devrait être de retour en France jeudi. Les vacances comment mal. Surtout pour Guillaume Joly qui devait se marier début juillet et à qui il restait des nombreuses choses à régler.