RMC Sport

Les Experts resserrent la vis

Luc Abalo

Luc Abalo - -

Laborieux la veille malgré la victoire face au Brésil (27-22), les Bleus ont balayé l’Argentine (35-23) ce mercredi à Granollers (Espagne). Un succès contre l’Allemagne vendredi (20h45) assurera aux Experts la première place du groupe A.

Si le résultat ne faisait aucun doute ce mercredi, les Experts étaient attendus au tournant concernant leur faculté à croquer consciencieusement le lutin argentin. Après l’indigestion brésilienne (27-22), le capitaine Jérôme Fernandez avait en effet évoqué un « affront » à effacer instamment. Le coach Claude Onesta avait quant à lui carrément présenté ses excuses aux supporters. L’appel des deux hommes forts du clan tricolore a été entendu. A 14-3 pour l’équipe de France après 20 minutes de jeu, puis 19-6 à la pause, les temps de passage de la rencontre résument le long chemin croix argentin lors de ce quatrième match de poule.

Finalement vainqueurs (35-23), les Experts ont tranquillement enquillé leur quatrième victoire consécutive dans la compétition. Claude Onesta, qui attendait des joueurs qu’ils se montrent plus « précis, engagés et désireux de rendre une copie de meilleure qualité », n’aura pas besoin de ruer une nouvelle fois dans les brancards. Face à des Argentins qui avaient décidé de se passer de leurs meilleurs éléments, les Bleus ont récité une partition sans accroc, sans jamais sombrer dans la facilité ni desserrer leur étreinte. Onesta en a profité pour largement faire tourner un effectif au sein duquel les ailiers Guigou (6 buts) et Honrubia (7 buts) ont brillé.

Battre l’Allemagne pour assurer la première place

Nantis de huit points, les Bleus trônent en tête du groupe A, suivis d’une Allemagne tombeuse du Monténégro (29-21) un peu plus tôt dans la soirée. Une « Mannschaft » qu’il faudra dominer vendredi (18h15) pour s’assurer la première place du groupe. Avec pour enjeu un huitième de finale a priori plus abordable. Avant d’entrer ensuite dans le vif du sujet lors du rendez-vous des quarts que Michaël Guigou annonce déjà « très, très costaud, quoi qu’il se passe ».

Le titre de l'encadré ici

Onesta attend le test allemand|||

Pour Claude Onesta, le match face à l’Allemagne sera l’occasion de se tester avant les 8es de finale. « Jusqu’à preuve du contraire, les adversaires qui nous ont été proposés ne sont pas du niveau de ceux qu’on va rencontrer par la suite, souligne le sélectionneur français. L’Allemagne va proposer un jeu qui ressemble beaucoup à ce qu’on va trouver deux jours plus tard. C’est vraiment pour nous l’opportunité, sans pression maximale, de se jauger en situation réelle de compétition de haut niveau. »