RMC Sport

Montpellier fait l’autruche

Nikola Karabatic

Nikola Karabatic - -

C’est dans un contexte particulièrement houleux que Montpellier lançait jeudi sa campagne européenne, chez les Allemands de Flensburg (37-37). L’ombre de l’affaire des paris douteux planait inévitablement sur le camp de Montpelliérains qui ont tenu leur ligne de conduite : silence radio.

L’excitation qui accompagne habituellement le début des joutes européennes n’était pas de mise du côté du MHB. En pleine tempête à la suite de l’affaire des paris, le club champion de France s’est fait tout petit pour son entrée en Ligue des Champions. La direction a d’ailleurs été claire : interdiction formelle de communiquer pour les joueurs.

Une consigne appliquée à la lettre, puisque les joueurs sont restés cloîtrés dans leur hôtel jusqu’au moment de la rencontre. Le footing prévu en journée a même été annulé, l’encadrement héraultais estimant que la présence de trop nombreux journalistes serait préjudiciable aux joueurs.

Des débuts difficiles

Impossible de savoir à quel point toute cette histoire a perturbé les joueurs, mais toujours est-il que les hommes de Patrice Canayer ont livré un départ calamiteux dans cette rencontre. Le tableau d’affichage indiquait ainsi un cinglant 4-0 après trois petites minutes de jeu. Un retard à l’allumage finalement corrigé, puisque Montpellier finissait par accrocher un match nul plus qu’honorable face aux vice-champions d’Allemagne. Le tout malgré une salle particulièrement hostile, qui a copieusement sifflé Nikola Karabatic, ancien joueur de Kiel, à chaque touche de balle.

Comme il fallait s’y attendre, aucune déclaration n’a été faite après le match au sujet des paris. La responsable presse de Flensburg avait de surcroît demandé aux journalistes français de ne pas évoquer ce sujet en zone mixte. Pour plus d’informations, il faudra donc patienter. On retiendra simplement que Montpellier a fait le métier sur le parquet. Et c’est déjà pas mal…

Alexis Toledano