RMC Sport

Onesta : « Nos amis vikings vont être difficiles à manœuvrer »

Le sélectionneur français se méfie de son adversaire, finaliste du tournoi olympique à Pékin.

Le sélectionneur français se méfie de son adversaire, finaliste du tournoi olympique à Pékin. - -

Le sélectionneur français Claude Onesta redoute l’Islande, adversaire des Bleus samedi en demi-finale, qui a progressé depuis la finale perdue aux JO 2008.

Claude, la quête du triplé se présente bien…
Malheureusement, le plus dur n’est pas fait. Plus vous vous rapprochez de l’arrivée et plus c’est dur. L’adversaire est dans les mêmes conditions que vous. Il a bataillé pour en arriver là et n’a pas envie de tout perdre au dernier moment. Mais on ne peut pas se satisfaire d’une demi-finale. On s’est construit pour aller au bout.

Avez-vous l’impression que l’équipe de France fait moins peur ?
Nos adversaires nous ont analysés pour parvenir à nous faire déjouer. On a bien compris qu’il était fini, le temps où ils ne nous poussaient pas dans nos derniers retranchements. Même dominés, ils sont la capacité à revenir, ce qui nous a procuré quelques frayeurs.

L’Islande a-t-elle changé depuis la finale des JO 2008 ?
C’est à peu près la même équipe, avec deux ans d’expérience en plus. Ce qui semblait être une compétition extraordinaire à Pékin était en fait la naissance d’une équipe performante. Ils ont emmagasiné un vécu conséquent et de la confiance. Ils ne sont plus là par hasard et tout le monde a compris qu’ils faisaient partie de la hiérarchie mondiale. On est prévenu que nos amis vikings seront difficiles à manœuvrer et on va les prendre très au sérieux.

La rédaction - Propos recueillis par Rodolphe Massé à Vienne