RMC Sport

Paris suspects : Nikola Karabatic réintègre le MAHB

Nikola Karabatic

Nikola Karabatic - -

Après avoir été reçus individuellement par Rémy Lévy et Patrice Canayer, président et entraîneur du MAHB, Nikola Karabatic et Issam Tej vont réintégrer le MAHB de mercredi. A l'inverse de Lukas Karabatic et de Primoz Prost, en attente d’une sanction disciplinaire.

« Le comité directeur du club considère que les joueurs qui ont parié contre le club ne sont plus dignes de porter le maillot du MAHB. » Voilà en substance la teneur du message qui a été délivré ce mardi matin par Rémy Lévy, le président du Montpellier Agglomération Handball, en qualité de porte-parole du comité directeur. Ce dernier recevait au Palais des Sports René-Bougnol ses quatre joueurs mis en examen pour escroquerie dans l'affaire des soupçons de match truqué (Cesson-Montpellier, le 12 mai dernier) sur fond de paris sportifs.

Reçus à tour de rôle et individuellement par le président et Patrice Canayer, l’entraîneur, deux d’entre eux ont été autorisés à réintégrer dès ce mercredi l’effectif du club. Il s’agit de Nikola Karabatic, l’icône du handball français, ainsi que d’Issam Tej. « Nous prenons acte de leurs déclarations. Pas de raison de remettre en doute leur parole. On respecte leur système de défense. Ils sont réintégrés et on attend la suite. »

Lévy : « La saison est déjà sérieusement plombée »

S’ils sont réintégrés c’est parce que les deux hommes n’ont jamais avoué aux enquêteurs avoir parié. Une promesse rééditée devant la direction de leur club. Ce qui n'est pas le cas de Primoz Prost, le gardien de l’équipe et Luka, le cadet de la star, qui sont, eux, convoqués à un entretien préalable à une sanction disciplinaire, respectivement les 7 et 8 novembre.

Le binôme Canayer-Lévy  s’est toutefois montré prudent, insistant sur une évolution possible des choses dans les prochains jours et en fonction de l’enquête. Si l’entraîneur s’est dit « très heureux de travailler, non pas dans une situation de clarté absolue, mais meilleure pour avancer », le président Lévy a avoué quant à lui que la saison était déjà « sérieusement plombée ». « Il y a des conséquences en termes d’images, il y a des conséquences financières, avec des pertes qui peuvent être estimées à un million d’euros, a-t-il ajouté. C’est une lourde charge pour le club. »

Jean Rioufol (avec JL à Montpellier)