RMC Sport

Une préparation et des soucis

Samuel Honrubia

Samuel Honrubia - -

L’équipe de France a rejoint Capbreton (Landes), ce lundi, pour débuter sa préparation en vue du Championnat d’Europe (du 15 au 29 janvier) en Serbie. Sans Guigou, Accambray et Honrubia, blessés et incertains. De quoi provoquer quelques inquiétudes.

C’est une tradition qui réussit bien aux Bleus. Pour la quatrième année consécutive, l’équipe de France a rejoint le CERS de Capbreton, ce lundi, pour y débuter son stage de préparation à l’Euro, du 15 au 29 janvier prochain en Serbie. Mis à part les deux Toulousains, Jérôme Fernandez et Daouda Karaboué et le Madrilène Didier Dinart, qui ont rejoint directement les Landes, les 16 autres joueurs et le staff se sont retrouvés en fin de matinée à Orly pour prendre un vol direction Biarritz. Et comme souvent, il manquait quelques joueurs à l’appel. Si Daniel Narcisse avait manqué le stage et le Championnat du monde l’année dernière, ils sont trois cette année à avoir décliné « l’invitation » pour cause de blessure : les Montpelliérains Mickaël Guigou (pubalgie), William Accambray (luxation ouverte auriculaire droit) et Samuel Honrubia (lésion musculaire cuisse gauche).

De quoi provoquer quelques inquiétudes du côté du staff tricolore. « Les joueurs qui manquent à l’appel ne sont pas n’importe qui, reconnaît Daniel Costantini, ancien sélectionneur et membre de la Dream Team RMC. Si on devait se passer à la fois de Guigou et de Honrubia qui jouent au même poste sur l’aile gauche, ce serait un très sérieux handicap. Cette équipe de France ferait un peu moins peur s’il lui manquait un titulaire sur un poste important. » William Accambray, remplacé par Kentin Mahé, positive sur son retour à la compétition et espère rejoindre les Bleus à Toulouse la semaine prochaine pour la deuxième phase de la préparation. « Depuis que je me suis blessé, je garde bon espoir d’aller à l’Euro, pronostique l’arrière de Montpellier. J’ai tout fait pour que mon doigt récupère le plus vite possible. J’ai l’impression d’être en bonne position. »

Costantini : « Il faudra faire des tests sur l’aile gauche »

En attendant d’en connaitre davantage sur l’état de forme des blessés, Claude Onesta devra effectuer quelques ajustements durant cette première semaine habituellement consacrée à la récupération. Avant de se projeter sur les deux matches amicaux la semaine prochaine face à la Norvège le 10 janvier à Toulouse et le 12 à Bercy. « Il faudra faire des tests sur l’aile gauche, prévient Costantini. Il va falloir apprendre à Bingo et Butto (appelé pour pallier le forfait de Guigou) tous les emplacements. Il va falloir passer du temps sur le terrain pour leur faire acquérir les automatismes que leurs camarades ont depuis longtemps. » Les Bleus ont appris à s’imposer contre les éléments, comme en témoignent leurs quatre titres consécutifs (JO 2008, Mondial 2009 et 2011, Euro 2010). Mais ces trois absences de poids laissent planer un (léger) doute.

Le titre de l'encadré ici

Le programme de préparation des Bleus |||

Lundi 2 au dimanche 8 janvier : stage à Capbreton
Dimanche 8 janvier : transfert vers Toulouse
Mardi 10 janvier à 20h à Toulouse : Match amical France-Norvège
Mercredi 11 janvier : transfert vers Paris
Jeudi 12 janvier à 21h à Paris : Match amical France-Norvège
Samedi 14 janvier : départ pour la Serbie
Lundi 16 janvier : Premier match de l’Euro face à l’Espagne (Groupe C)