RMC Sport

Wilbek, entraîneur à Danois

-

- - -

Sélectionneur de l’équipe scandinave, Ulrik Wilbek transforme en or tout ce qu’il touche.

Le personnage a de quoi étonner. Subjuguer même. « C’est un vrai maitre technicien. Nous n’en avons peut-être pas rencontré de cette trempe dans les matchs précédents. Si ce n’est contre l’Espagne », témoigne Daniel Costantini, l’ex-coach des Experts, au sujet d’Ulrik Wilbek. Avec le fringant quinquagénaire (52 ans) aux manettes, le Danemark retrouve les sommets. Champion d’Europe en 2008, médaillé de bronze aux championnats du monde en 2007, il s’est imposé comme le nouveau cerveau de la sélection scandinave.

Avant de faire ses armes chez les garçons, Ulrik Wilbek a d’abord tout remporté chez les filles. Un titre olympique en 1996 et une couronne mondiale l’année suivante. « Je crois que c’est l’entraîneur que me parait le plus en empathie avec les joueurs, continue Daniel Costantini. Il a beaucoup d’idées et a permis de faire évoluer le Danemark. » Devenu une référence dans le monde du hand, Wilbek est même invité à une conférence en France pour présenter sa vision du jeu et sa manière de concerner tous les joueurs de son effectif. Il conquiert son auditoire, non seulement avec ses théories, mais également par sa maitrise de l’anglais.

La carrière de ce personnage atypique ne s’arrête d’ailleurs pas au handball. Après ses années à la tête de la sélection féminine, il tente l’aventure en… politique et devient maire de Viborg, une commune de près de 80 000 habitants, également connue pour son équipe de handball féminin. Plus question désormais de politique. Place à la tactique. Et c’est contre l’équipe de France que celui qui partage sa vie avec une ancienne joueuse locale tentera de boucler la boucle avec un premier titre mondial chez les hommes.

P.Ta. avec R.M. à Malmö