RMC Sport

357 sportifs (dont Riner et Fourcade) signent une lettre ouverte à Macron

Le Parisien révèle que 357 sportifs, dont 19 champions olympiques, ont adressé une lettre ouverte au président de la République, Emmanuel Macron, pour protester contre la réduction du budget et éviter la suppression 1.600 cadres techniques.

La grogne se poursuit au sein du mouvement sportif français. Le Parisien révèle que 357 sportifs ont adressé une lettre ouverte au président de la République, Emmanuel Macron, ce jeudi, alors que le budget est actuellement débattu à l’Assemblée nationale. Ils protestent contre la réduction de celui-ci pour 2019 et contre la suppression de 1.600 cadres techniques pour 2022 alors que la France accueillera les Jeux olympiques en 2024 avec un objectif de 80 médailles pour les Bleus. 

Des annonces "contradictoires" et "désastreuses"

"La France accueillera les Jeux olympiques de Paris 2024 avec un objectif de 80 médailles, écrivent les sportifs. Tokyo, c’est demain, sans oublier les jeux de Pékin pour les sports d’hiver en 2022! Tous les grands rendez-vous internationaux (Championnats du monde et d’Europe), c’est maintenant au quotidien. L’annonce de la suppression de 1600 cadres techniques d’Etat d’ici 2022 et la réduction du budget Sport pour 2019 sont contradictoires avec l’objectif des performances attendues et désastreuses pour l’héritage qu’on laissera aux nouvelles générations."

115 champions du monde, 19 champions olympiques

Parmi les 357 noms figurent 115 champions du monde, 19 champions olympiques et 60 champions d’Europe, dont Teddy Riner, Martin Fourcade, Renaud Lavillenie, Kevin Mayer, Alexis Pinturault, Nikola Karabatic, Thierry Omeyer, Elodie Clouvel, Alain Bernard, François Pervis, Julian Alaphilippe, Thibaut Pinot, Denis Gargaud, Astrid Guyart, Steeve Guénot, Marie Riou, Antoine Albeau ou Perrine Laffont…

"Nous souhaitons toutes et tous le maintien d’un encadrement public au sein de nos disciplines sportives afin de garantir la réussite de demain lors des prochaines échéances sportives internationales et olympiques pour la France", conclut le texte.