RMC Sport

Amsalem : « Entre 10 et 12 médailles d’or »

Bernard Amsalem

Bernard Amsalem - -

Invité de Before London sur RMC ce samedi, Bernard Amsalem, chef de mission aux Jeux Olympiques et président de la Fédération français d’athlétisme, a défini les principaux objectifs de l’équipe de France à Londres.

Bernard, quel est votre rôle à Londres pendant les Jeux Olympiques ?

Nous sommes là pour préparer l’accueil des athlètes. On fait surtout l’aménagement des chambres, tout ce qu’il faut pour bien dormir, dans un confort maximum. Les athlètes eux-mêmes vont décorer les chambres. Les balcons sont décorés, les vitres sont aux couleurs de la France, le bleu, blanc, rouge est partout. C’est étonnant car le monde entier est représenté dans le village olympique. C’est intéressant de ce point de vue-là.

C’est une tradition que les JO laissent un héritage dans la ville ?

Les Anglais l’ont parfaitement bien compris et bien réalisé. C’était un quartier délaissé, « sensible » et grâce aux JO, c’est un quartier qui est tout neuf et requalifié. Il y a des écoles, des services publiques, des commerces, le plus grand centre commercial d’Europe et même une ligne de métro. La ville de Londres aura bénéficié, grâce aux Jeux, de la rénovation de ce secteur.

Quel est l’objectif de l’équipe de France aux Jeux Olympiques ?

Notre objectif, c’est de faire au moins aussi bien qu’à Pékin, autour de 40 médailles, mais surtout d’améliorer le résultat des médailles d’or. Notre fourchette se situe entre 10 et 12 médailles d’or. Ce qui devrait nous permettre de nous situer dans les huit meilleures nations mondiales. C’est une fourchette réaliste, par rapport aux résultats des équipes de France dans les derniers championnats du monde. Mais le sport n’est pas une science exacte et même bien préparé il peut avoir un grain de sable le Jour J.

Quel est le parcours d’un athlète médaillé ?

Alors c’est un grand classique. Après la compétition, il y a les formalités liées aux contrôles, ensuite il y a les médias et on finit par le club France, où on va donc fêter la médaille avec tous les supporteurs, les partenaires et les institutions. Il y aura beaucoup de Français qui vont venir partager ces moments de convivialité le soir au club France. Tout est prévu pour que les athlètes soient le plus accessibles possibles.

Quels sont les leaders de l’équipe de France ?

Il y a Teddy Riner et une belle équipe de Judo dans l’ensemble, l’équipe de natation où il y a un certain nombre de pointures pour aller chercher des médailles. Il y a aussi le cyclisme, où on fonde beaucoup d’espoir sur la piste et le VTT notamment.

Que pensez-vous de la médiatisation autour des JO et des athlètes en particulier ?

Au-delà de l’objectif de médailles, de l’objectif quantitatif, il y a l’objectif d’exemplarité et de comportement. Les athlètes ont conscience de donner une bonne image du sport. Les taux d’audience et d’écoute sont énormes pendant les Jeux, et la réussite de l’équipe de France permettra sans doute à beaucoup de jeunes de trouver une vocation vers tel ou tel sport. Ils jouent un rôle d’ambassadeur à travers le sport français.

Before London