RMC Sport

Annecy joue la carte verte

-

- - -

Pour sa première journée d’inspection par les membres du CIO, l’équipe d’Annecy a mis l’accent, mercredi, sur le caractère écologique du projet français.

Dans leur résidence de la Fondation Meyrieux, à Veyrier-du-Lac, non loin d'Annecy, les onze experts de la commission d’évaluation du CIO ont écouté et questionné pendant toute la journée (9h10-18h) politiques, sportifs et techniciens. Huit thèmes, renvoyant au cahier des charges du CIO, ont été balayés, allant de l’héritage des Jeux, aux transports ou aux logements. Sous l’œil de la ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, les orateurs du jour ont fait le pari de Jeux verts.
Passé le discours d’ouverture générale de Jean-Claude Killy, Jean-Pierre Vidal, vice-président d’Annecy 2018 et M. Environnement du projet, a promis qu’aucun nouvel axe routier ne serait crée. Denis Masseglia, président du CNOSF, a loué le projet de création d’un centre national de haut-niveau pour les sports d’hiver. Enfin, la Suédoise, atout glamour de la candidature savoyarde, Pernilla Wiberg a vanté son attachement pour la France et la région.
Jeudi, la commission d’évaluation du CIO prendra la route pour examiner des sites en extérieur, à commencer par La Cluzaz, qui abritera les épreuves nordiques. Ce périple se poursuivra vendredi, une journée marquée par la venue du Président de la République Nicolas Sarkozy qui tient à apporter son soutien à la candidature française. La visite du CIO prendra fin dimanche.