RMC Sport

Annecy taille patron

Charles Beigbeder, patron d'Annecy 2018, aura la tache de faire gagner la candidature française pour l'obtention des JO 2018

Charles Beigbeder, patron d'Annecy 2018, aura la tache de faire gagner la candidature française pour l'obtention des JO 2018 - -

C’est Charles Beigbeder, président de Poweo, qui prendra la tête du GIP Annecy 2018. Chantal Jouanno soumettra le nom de l’homme d’affaires au vote des membres de la candidature savoyarde, lors d’une assemblée générale lundi.

A 72 heures d’un lundi qui s’annonce déterminant avec la remise du dossier de candidature au CIO et la transformation de ses statuts en Groupement d’intérêt public, la candidature savoyarde y voit un peu plus clair. Moins d’un mois après la démission surprise d’Edgar Grospiron de la direction générale, Annecy 2018 connait désormais son nouveau patron : l’homme d’affaires Charles Beigbeder, président de Poweo (Energie), et frère de l’écrivain. Chantal Jouanno, la ministre des Sports, proposera le nom de l’homme (providentiel) aux membres d’Annecy 2018, réunis en assemblée générale lundi. Malgré le coup de gueule de Jean-Jacques Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, (« Nous allons tout schuss dans le mur »), on voit mal les cinq membres décisionnaires (Rigaut, Monteil, Queyranne, Masseglia, Dion) recaler Beigbeder. Il y a urgence.

Devant les refus à répétés des personnalités approchées ces dernières semaines (dont l’ancien ministre Jean-Louis Borloo ou encore le patron de la Française des Jeux Christophe Blanchard-Dignac) et les divisions des acteurs de la candidature (élus locaux, CNOSF), Annecy 2018 s’était même résolu à déposer son dossier de candidature sans connaitre son nouvel organigramme…

Guy Drut à ses côtés

C’est chose faite et la quarantaine de collaborateurs de la candidature peuvent souffler. Interrogé par RMC Sports, alors que René Carron, l'ancien boss du Crédit Agricole venait à son tour de décliner la présidence, Beigbeder a évoqué les contours de la présidence du GIP : « Je vais essayer d’incarner le leadership mais je ne suis pas seul pour ça. Guy Drut sera très probablement à mes côtés, et il y aura aussi un directeur-général issu du corps préfectoral (Pierre Mirabaud, NDLR). »

Le dossier remis, les statuts votés, l’organigramme arrêté : il reste dorénavant six mois à la candidature française pour rattraper son retard sur ses rivales Munich (Allemagne) et Pyeongchang (Corée du Sud). « A nous de convaincre le CIO que le mouvement olympique à besoin d’Annecy après Sotchi en 2014 ». Verdict : le 6 juillet à Durban. 

Le titre de l'encadré ici

|||

Qui est Charles Beigbeder ?
Membre du Parti Radical, dont la figure de proue Jean-Louis Borloo avait été contactée pour Annecy 2018, Charles Beigbeder est issu de la bourgeoisie de Neuilly-sur-Seine. Il a créé un site de courtage en ligne en 1997, Self Trade, avant de revendre cette entreprise en 2000 et de la quitter en 2002. En juin 2002, il fonde Poweo, une société de distribution d’électricité. Avec l’ouverture du marché à la concurrence, Poweo devient le premier fournisseur privé. Elle est valorisée à hauteur de 518 M€ en 2007, mais tombe à 67,5 M€ fin 2010. Charles Beigbeder a lui revendu ses parts en 2009, tout en restant président du conseil d’administration, puis il a investi dans le secteur de l’agriculture. Ancien candidat à la présidence du MEDEF, l’organisation patronale, il a l’ambition de s’installer en politique. Le projet Annecy 2018 peut être un tremplin.