RMC Sport

Beigbeder : « C’est moi le boss »

-

- - -

Le président du comité de candidature d’Annecy aux Jeux Olympiques d’hiver de 2018 répond sans ambiguïté à la ministre des Sports, qui estime notamment que « Beigbeder doit comprendre qu’il est le papa » de la candidature.

Charles Beigbeder, comment avez-vous accueilli les récents propos de la ministre des Sports, Chantal Jouanno ?
Nous sommes une organisation nouvelle. On est dans une phase de préparation de notre lancement international, on rencontre un certain nombre de membres du CIO, ceux qui vont voter. On se trouve après la visite de la commission d’évaluation, qui a été un très grand succès et une grande occasion de communication. Aujourd’hui on est dans une phase de travail plus discrète. On travaille, on agit mais on communique moins. Nous sommes sur la même longueur d’ondes avec la ministre des Sports. On est tous passionné. Tout le monde aimerait que cela aille plus vite. Simplement, c’est moi le boss et aujourd’hui je pense qu’il n’est pas très pertinent de sur-communiquer.

Mettez-vous ces déclarations sur le compte d’un mouvement d’humeur ?
Un mouvement d’humeur… ou une stimulation supplémentaire pour qu’on fasse encore mieux. Mais il n’y a aucun problème entre nous. Chantal Jouanno, moi-même et toute l’équipe sommes motivés pour l’emporter à Durban en juillet prochain. Nous travaillons main dans la main.

Restez-vous optimiste pour Annecy 2018 ?
Vous savez, je suis naturellement optimiste. Je suis entrepreneur, je vois une opportunité dans chaque difficulté, ça me stimule. Quand le CIO choisira l’organisateur des prochains Jeux, il va se retrouver avec un comité d’organisation, il a envie d’avoir une équipe très réactive. On est dans cet état d’esprit, ça tombe bien.