RMC Sport

Borloo : « Je ne pouvais pas y aller »

Jean-Louis Borloo : « Un coup de main mais pas la DG »

Jean-Louis Borloo : « Un coup de main mais pas la DG » - -

Alors que la candidature d’Annecy 2018 doit impérativement se trouver un nouveau directeur-général d’ici l’assemblée générale de lundi qui votera la transformation des statuts de l’association en Groupement d’intérêt public (GIP), l’ancien ministre de l’Ecologie nous a répété qu’il n’était absolument pas en mesure d’assurer ce rôle. « Ce n’était franchement pas possible, je ne pouvais pas y aller. Ce genre de poste, c’est du 100%, il faut parcourir le monde, aller dans les capitales, voir les membres du CIO, explique Jean-Louis Borloo. Une candidature ça ne se gagne pas à mi-temps, surtout celle-ci qui ne se présente pas sous le meilleur jour. Je peux aider, filer un coup de main, mais je ne pouvais pas prendre une présidence que je n’aurais pas pu assumer. » Le 6 juillet à Durban (Afrique du Sud), le CIO élira la ville hôte des Jeux d'hiver 2018 parmi Annecy, Munich et Pyeongchang.

L.C.