RMC Sport

Cucherat : « Je ne suis pas loin »

Yann Cucherat débute la saison de la plus belle des manières

Yann Cucherat débute la saison de la plus belle des manières - -

Yann Cucherat a commencé son début de saison avec une médaille de bronze aux barres parallèles lors de la coupe du monde de gymnastique à Doha, au Qatar.

Yann Cucherat, quel regard portez-vous sur cette compétition ?
Je savais que le chinois Feng Zhe avait ce niveau là, il avait une grosse note de départ. Pour l’instant, il est difficilement approchable. Par contre, le slovène Mitja Petkovsek (champion du monde en titre) a fait un mouvement à 6.60, je sais qu’au mieux il peut être à 6.80 donc je n’en suis pas loin. Il me reste quelques petits détails à régler et à rajouter des difficultés pour être vraiment au niveau.

Le programme présenté n’est pas encore celui des JO ?
Non. J’avais besoin de cette compétition pour me remettre dans le circuit et pouvoir repartir sur un nouveau programme dès la semaine prochaine. C’était essentiellement le même mouvement que j’avais présenté aux derniers championnats du monde. J’avais besoin psychologiquement de me sentir capable de refaire le même mouvement pour justement pouvoir rajouter des grosses difficultés sur les mois qui arrivent.

Quels sont vos prochains rendez-vous ?
Il y a un tournoi à Ljubljana (Slovénie), une autre étape de coupe du monde. Ensuite, il y a les coupes nationales à Lyon avant de finir avec une autre étape de coupe du monde à Maribor (Slovénie). Des compétitions qui vont permettre de roder mon nouveau programme pour avoir de bonnes sensations au championnat d’Europe.

Pour le reste de l’équipe de France, comment ça s’est passé ?
Il y a eu des bonnes choses et des moins bonnes. Nous étions quatre, tous en finales. Les deux finalistes aux anneaux ont bien travaillé, ils ont essayé de faire un nouveau programme. Pierre-Yves Beny finit 4ème alors que Rodriguez est malheureusement tombé sur sa sortie. Dimitri Karbanenko est arrivé en finale avec moi aux barres parallèles. Ils ont tenté de nouveaux enchainements, ils ne sont pas tous passés mais on peut considérer que c’est de bonne augure pour les prochaines compétitions.

Dans l’ensemble, vous êtes tous assez confiants ?
Oui, on est confiants. On savait qu’il n’y avait pas d’enjeu dans cette compétition. On a pris nos repères et nos marques par rapport aux autres. Maintenant ça nous a donné de la motivation à tous pour cette saison qui va être assez courte avec les JO cet été. Il faut quand même beaucoup de motivation pour gagner des places.

La rédaction-Intégrale Sport (R. Massé)