RMC Sport

Décosse : « Je ne réalise pas vraiment »

Lucie Décosse

Lucie Décosse - -

Une semaine après son titre olympique décroché en -70kg, Lucie Décosse a toujours la tête dans les étoiles. Rentrée en France, elle continue de suivre les Jeux et s’impatiente de retrouver, lundi, les autres médaillés pour la parade sur les Champs-Elysées.

Lucie, depuis vous êtes rentrée en France, à quel type d’accueil avez-vous eu droit ?

L’accueil a été très sympa avec les journalistes en plus des gens. Puis, j’ai été en famille. On a fêté cela. Beaucoup de personnes me reconnaissent et me félicitent. Mais, je ne sais pas trop si je réalise vraiment.

Quelle est la saveur d’une médaille d’or aux Jeux Olympiques ?

Ça change tout. Aux Jeux Olympiques, tout le monde a suivi le judo à la télévision, beaucoup plus que les Championnats du monde. Les Français sont vraiment à fond derrière les Jeux. Je suis reconnue par beaucoup plus de monde qu’auparavant.

Avez-vous eu un petit coup de blues post-olympique, comme cela arrive fréquemment ?

Quand je suis rentrée chez moi, c’était bizarre, car nous sommes habituées à être avec tout le monde. Depuis 15 jours, j’étais en chambre avec Anne-Sophie Mondière et d’un coup, elle n’était plus là. Toutefois, je suis habituée car c’est toujours la même chose après les stages et les grosses compétitions.

Un petit mot sur votre père qui était très peiné à Pékin, et qui a dû exulter à Londres…

C’est vrai qu’à Pékin, il était triste. Ma tristesse (médaille d’argent en -63kg, ndlr) a un peu contaminé tout le monde, surtout mon père. Il a eu du mal à s’en remettre. Quand j’ai gagné à Londres, il m’a dit que ça faisait quatre ans que j’attendais cela. Le titre olympique a soulagé tout le monde

Continuez-vous à suivre l’équipe de France ?

Je suis tous les jours, tout le monde. Je ne viendrai pas à la cérémonie de clôture. J’ai ma télévision allumée du matin au soir. Les basketteuses, les handballeurs, Julie Bresset, en VTT, a été énorme. C’est vraiment beau aussi à suivre à la TV, j’en profite. De plus, je rejoins tout le monde Gare du Nord ce lundi après-midi et on fait la descente en bus jusqu’au magasin adidas pour faire une séance de dédicaces.

Vous allez donner le coup d’envoi de PSG-Lorient…

Oui, tout à fait. Je vais mettre un petit pont à Zlatan Ibrahimovic et après je le laisse jouer (rires).