RMC Sport

Des Mondiaux d’aviron avec vue sur Paris 2024

-

- - AFP

Présent ce dimanche en Savoie pour la clôture des Mondiaux d’aviron d’Aiguebelette, Thierry Braillard, secrétaire d’Etat chargé des Sports, s’est projeté sur les Jeux Olympiques 2024. Le contexte, le site, l’organisation réussie ainsi que la présence de Thomas Bach (CIO) et Denis Masseglia (CNOSF) s’y prêtaient tout particulièrement.

Une mini-répétition des JO 2024 ?

« Non, ce n’est pas une répétition. Disons que la France va organiser dans les trois ans qui viennent énormément de manifestations sportives, européennes ou internationales. On a une attractivité, on a un savoir-faire, c’est aussi à nous de le démontrer et plus on le démontrera, plus je pense que l’idée que Paris peut organiser les Jeux en 2024 s’intégrera dans l’esprit du grand public. Mais aussi des fédérations, des sportifs, et je l’espère, du Comité International Olympique. »

La présence du président du CIO

« Thomas Bach -et c’est normal- reste dans une neutralité. Maintenant, sa présence ici est importante, et on doit lui montrer que la France a un savoir-faire, une attractivité. Il ne suffit pas de le dire, il faut le démontrer et là, on est vraiment dans la démonstration concrète d’un événement populaire, dans un sport qui mérite cette attractivité avec des résultats sportifs qui sont très intéressants. »

Aiguebelette, futur site olympique pour 2024 ?

« Tout est envisageable, tout est imaginable. Pour l’instant, le choix du site n’est pas encore validé. Je crois que lundi, on va déjà valider le choix des sites pour les sports de voile (entre Marseille, La Rochelle, Brest, Hyères, Le Havre et baie de Quiberon). Chaque chose en son temps, le moment viendra pour le site olympique concernant l’aviron. C’est vrai que c’est un site qui est… un peu magique même ! »

E.Jay à Aiguebelette