RMC Sport

Estanguet bat la campagne

Tony Estanguet

Tony Estanguet - -

Depuis le lendemain de son titre aux JO de Londres, le céiste Tony Estanguet partage son temps entre le village olympique et les sites de compétition pour faire la promotion de sa candidature à la commission des athlètes du CIO.

Tony Estanguet construit patiemment ce qu’il souhaiterait être une nouvelle carrière. Afin d’être élu à la commission des athlètes du CIO, ce qui serait une première pour un Français, le Palois laboure le terrain. Il lui reste jusqu’au 8 août pour séduire le maximum des 10 500 athlètes du village olympique, qui éliront quatre sportifs parmi 21 candidats. Jeudi, il était au canoë-kayak, vendredi au stade olympique pour l’athlétisme, samedi à Wimbledon pour voir les deux paires tricolores empocher l’argent et le bronze.

Entre ces déplacements, il se dédouble. On le voit au Club France, il fête les bons résultats du canoë-kayak avec ses coéquipiers, ou encore honore de sa présence un matin, presque au chant du coq, la cause du développement par le sport au Village Africa.

« La médaille d’or, ça fait son petit effet »

Tony « travaille » beaucoup les délégations étrangères parce qu’avec 330 athlètes français, le champion sait qu’il est loin du cut, estimé à 2000-2500 voix. Estanguet a ainsi vu les Tchèques et les Américains. Ces derniers n’ont pas de candidats, tout comme les Russes, ce qui fait de leurs voix un bien très convoité.

Mais au fait, est-il connu des autres athlètes ? « Non, rigole-t-il, malgré mes trois titres, on ne me connais pas. Mais depuis que je montre ma médaille, c’est plus facile, ça fait son petit effet. » Réponse le 9 août.

Louis Chenaille à Londres