RMC Sport

Et le roi Federer est tombé…

-

- - -

Le futur ex-numéro un mondial a chuté dès les quarts de finale du tournoi olympique, battu par l’Américain James Blake en deux sets (6-4, 7-6).

Coup dur pour le Suisse, grosse chaleur sur le tournoi olympique pour James Blake. Battu en deux sets dès les quarts de finale (6-4, 7-6) d’un tournoi olympique qui était l’un des grands objectifs de sa fin de saison, Roger Federer n’a pas fait que baisser pavillon face à James Blake. L’actuel numéro un mondial confirme la pente ascendante sur laquelle il navigue à vue depuis de nombreux mois. En effet, après avoir chuté au deuxième tour à Athènes en 2004 et échoué pour le bronze à Sydney 2000, il s'agit d'une nouvelle désillusion olympique pour le Suisse qui perdra lundi son statut de « roi du circuit » au profit de Rafael Nadal.

Il avait pourtant abordé le tournoi avec une grosse motivation, désireux de donner un peu de relief à une saison jusque-là décevante. « Une victoire ici ou à l'US Open sauverait ma saison », avait déclaré le porte-drapeau suisse qui avait notamment préféré l'hôtel au village olympique pour mettre toutes les chances de son côté. Cette année, Federer n'a remporté que deux tournois mineurs, à Estoril et Halle, s'inclinant en finale de Roland-Garros et de Wimbledon face à Nadal et en demi-finale de l'Open d'Australie face à Novak Djokovic. S'il perd également son titre à l'US Open qui commence dans un peu plus d'une semaine, on pourra parler de véritable saison en enfer pour le Suisse de 27 ans qui avait l'habitude, ces dernières années, de remporter trois tournois du Grand Chelem par an.

Fébrile comme jamais

A Pékin, il avait pourtant attaqué le travail par le bon bout, se débarrassant facilement de Dmitry Tursunov, Rafael Arevalo et Tomas Berdych. Il pouvait également être optimiste quant à son avenir immédiat dans le tournoi car James Blake, 7e à l'ATP, ne l'avait encore jamais battu en huit rencontres, lui chipant tout juste un petit set en route. Malgré tout ça, Federer est tombé, dominé à la régulière en fond de court par un rival américain nettement plus solide en coup droit.

Surtout, Federer a manqué de confiance sur ce match: dès qu'un point important se profile à l'horizon, il dévisse, alors que sa grande force était justement d'être injouable dans ces moments-là. Blake en a alors profité pour lui ravir son service à 5-4 dans le premier set et se détacher 3-0 dans le second. Un sursaut a permis au Suisse de revenir brièvement à hauteur. Pour sombrer une nouvelle fois dans le tie-break, un exercice dont il était, il n'y a pas longtemps encore, le maître absolu.

S'il continue jusque-là, Federer devra donc attendre quatre ans de plus et les JO de Londres 2012 pour devenir le deuxième Suisse champion olympique en tennis après Marc Rosset en 1992. D’ici là, il aura eu tout le loisir de faire le point sur lui-même, de se remettre en question… et de redevenir la formidable machine à gagner qu’il était encore il y a peu.

La réaction de Roger Federer : « C'est une grosse déception évidemment car j'avais fait des Jeux l'un des grands objectifs de ma saison. Ce qui me manque ? De l'entraînement. Bien sûr que j'ai perdu de la confiance. Lorsque vous perdez cinq matches de toute l'année, c'est forcément différent. Mais les joueurs contre qui je perds m'avaient déjà posé des problèmes par le passé. Sauf que j'ai gagné et c'est passé inaperçu. Pas comme lorsque le numéro un mondial perd et que ça fait la une de tous les journaux. Ca rend tout ça plus dramatique que cela ne l'est. J'ai toujours l'US Open et le Masters de Shanghai pour sauver ma saison ».

La rédaction - Alix Dulac avec AFP