RMC Sport

Fillon, Jacquet et les six Coréens

De gauche à droite : J-P. Vidal, G. Drut, J-C. Killy, C. Beigbeder et Gunilla Lindberg

De gauche à droite : J-P. Vidal, G. Drut, J-C. Killy, C. Beigbeder et Gunilla Lindberg - -

La délégation du CIO est arrivée mardi après-midi à Annecy pour une visite d’inspection qui durera quatre jours. Choses vues, officielles et anecdotiques.

La délégation du CIO est arrivée en bus de Lausanne sur le coup de 15h30. Parka verte sur le dos, ses onze membres, emmenée par la Suédoise Gunilla Lindberg, ont été accueillis au Palace Impérial par Charles Beigbeder, Guy Drut, Jean-Claude Killy et Jean-Pierre Vidal, cintrés dans leurs blazers bleu marine. La commission d’évaluation (CEV) du CIO a pu ensuite prendre ses appartements quelques kilomètres plus loin à Veyrier-du-Lac, au centre de la Fondation Meyrieux. Jusqu’à dimanche 12h30 et leur départ d’Annecy, ils ne feront aucune communication, et les membres de l’équipe d’Annecy 2018 n’ont pas le droit de communiquer avec la presse sur la nature de leurs échanges... Le Premier ministre est attendu pour s’exprimer à 18h30, et marquer le coup d’envoi de cette mini-semaine olympique capitale pour Annecy.
Trois heures avant l’arrivée du chef du gouvernement, tout l’Impérial a été entouré des CRS et des portiques de sécurité style ont été dressés. Timing à la « suisse » pour Fillon qui débarque en salle de presse à 18h25. Beigbeder, Drut, Killy, Vidal, Pernilla Wiberg, Jean-Luc Rigaut (maire d’Annecy), et la ministre des Sports Chantal Jouanno sont en place. « C’est la France tout entière qui est derrière Annecy, j’ai répété le soutien total de l’Etat aux membres de la commission », martèle le Premier ministre.

Jacquet a une pensée pour France-Brésil

Beigbeder, le maire d’Annecy et le vice-président de la candidature Jean-Pierre Vidal prennent la parole, au contraire de Drut et Killy. Sandrine Bailly, Wiberg, Gwendal Peyzerat, Denis Masseglia (président du CNOSF) et Aimé Jacquet sont sur la scène. Le sélectionneur des Champions du monde 98 nous avouera plus tard qu’il a une petite pensée pour ces Bleus qui affrontent le Brésil mercredi soir au Stade de France…
A 19h15, la conférence de presse se termine. Comme prévu sur la feuille de route gravée dans le marbre du programme de la CEV. Les six journalistes coréens qui ont effectué le déplacement, avant la venue du CIO à Pyeongchang (16-19 février) peuvent goûter au plaisir d’Annecy by night. Les orateurs du jour peuvent vaquer à leurs occupations, tout comme la quarantaine de collaborateurs de la candidature. Soulagement. La dizaine de jours passés à répéter cette folle semaine a débuté du bon pied. Les heures de sommeil ne seront pas de trop avant la première séance de présentation assortie de questions-réponses sur le thème « Vision, Héritage et Communication », prévue mercredi dès 9h10. Les visites de sites ne commenceront que jeudi, par La Clusaz (Nordique).

Louis Chenaille (avec E.J. à Annecy)