RMC Sport

Gilot : « Je n’attendrai pas l’accord d’Arena »

Fabien Gilot, le nageur n°2 du sprint français, a décidé de ne pas nager avec la combinaison de son équipementier Arena.

Les championnats de France de natation ont débuté hier à Dunkerque. Unique occasion pour les nageurs français de décrocher leurs billets pour Pékin, la polémique autour des combinaisons est plus que jamais présente au bord du bassin.

Certains nageurs se sentent en effet lésés, et sont tiraillés entre leurs contrats avec leurs équipementiers, et les chronos à réaliser pour se qualifier aux JO.

C'est le cas des nageurs Arena. Pour la première fois, l’un d'entre eux s'exprime : Fabien Gilot, le numéro 2 du sprint français derrière Alain Bernard. Et pas besoin de lire entre les lignes pour comprendre qu'il ne nagera pas avec le matériel de son équipementier :
« Si tous les nageurs Arena nagent en Speedo ou en Tyr, que voulez-vous qu’Arena fasse ? Ils ne vont pas virer tous leurs nageurs ! Ils ont sorti un produit moins bon, et ils se sont fait dépasser par Speedo et Tyr. Arena va corriger ça d’ici juin, mais ils ont fait une erreur. Je n’attendrai pas leur accord : on ne travaille pas plusieurs années pour perdre de quelques centièmes à cause d’une combinaison moins performante. J’accepte d’être battu par un meilleur nageur, pas par une meilleure combinaison. »

La rédaction avec Julien Richard