RMC Sport

Jeux paralympiques 2016 : les Russes interdits de participer sous drapeau neutre

Alexander Makarov

Alexander Makarov - AFP

Le Comité international paralympique (CIP) a annoncé ce jeudi qu'il n'autoriserait pas les athlètes russes, privés de Jeux à Rio (7 au 18 septembre) en raison du scandale de dopage, à participer en concourant sous drapeau neutre.

Le Comité international paralympique (CIP) a tranché. Pas un seul athlète russe ne participera aux Jeux paralympiques à Rio (7-17 septembre) sous drapeau neutre. « La position du CIP est claire, et elle est justifiée par la récente décision du tribunal arbitral du sport (TAS) qui a récemment rejeté la demande du Comité russe paralympique d'accepter l'inscription d'athlètes russes individuels capables de prouver qu'ils sont ‘’propres’’ », explique le CIP dans un communiqué, justifiant ainsi le rejet de la demande de plus de 175 sportifs russes qui réclamaient le droit de se présenter aux Jeux sous drapeau neutre.

A lire aussi >> Absence de subventions, problèmes de transports, chambres insalubres : les Jeux Paralympiques sont en pleine crise

« L'objectif principal du CIP est de permettre aux athlètes paralympiques d'exceller dans le sport, d'être des sources d'inspiration et de tenir le monde en haleine. Malheureusement, les autorités russes, par leurs actes, nient cette possibilité à leurs athlètes », poursuit le CIP.

A voir aussi >> la délégation paralympique française s’envole pour Rio

Début août, le CIP a décidé d'exclure le Comité paralympique russe en raison d'un vaste scandale de dopage. La semaine dernière, le TAS a rejeté l'appel déposé par les Russes, une décision jugée « en dehors de toute justice, morale et humanité » par le président russe Vladimir Poutine.

Pour les Jeux de Rio (5-21 août), la Russie, accusée par l'Agence mondiale antidopage d'avoir mis en place un vaste système de dopage, avait échappé à une sanction globale du Comité international olympique, qui avait confié à chaque fédération le soin de faire le tri au sein des sportifs alignés.

la rédaction avec AFP