RMC Sport

JO 2016 : on a assisté aux répétitions de la cérémonie d’ouverture

-

- - AFP

La première répétition de la cérémonie d’ouverture des JO 2016 de Rio s’est tenue ce dimanche au Maracana, cinq jours avant les festivités. Au programme notamment : histoire du Brésil et protection de l’environnement.

A cinq jours de la cérémonie d’ouverture des JO 2016, l’heure est aux derniers réglages à Rio. Pour ce faire, rien de mieux que des répétitions in situ. La première organisée ce dimanche au Maracana a révélé les grandes lignes d’un spectacle résolument participatif puisque le public sera mis à contribution via des applaudissements ou la lumière des portables.

Le Maracana métamorphosé en forêt

Principale observation, la nature sera à l’honneur. Au milieu du stade carioca et plusieurs centaines de millions de téléspectateurs, la forêt, la faune, la flore et les tribus. On verra notamment les autochtones amazoniens réaliser un tissage géant et repousser la modernité des colons.

A lire aussi >> JO 2016 : il reste des places à vendre

Autre thème, celui de l’aviation avec le pionnier franco-brésilien Alberto Santos Dumont qui reviendra à la vie et survolera la Cidade Maravilhosa à bord de son avion, le 14bis.

La protection de l’environnement à l’honneur

Les autres tableaux mettront en avant la capoeira, la fête mais aussi la montée des eaux, la fonte des glaces et la déforestation.

A lire aussi >> JO 2016 : les installations de la voile endommagées par le vent

Tous les styles musicaux du brésil y passeront avec le tropicalisme et à l'autre bout le baile funk, le son des favelas.

Un grand carnaval pour finir

Après le défilé des athlètes (dans la longueur du stade faute de piste d’athlétisme), les discours, le serment olympique, le lâcher de colombes, la cérémonie se conclura dans un grand carnaval et une forêt qui sort de piliers de bétons. Les répétitions n’ont pas levé le voile sur le dernier porteur de la flamme. Mais d’après Rai, Pelé et Gustavo Kuerten sont en en pole.

A lire aussi >> JO 2016 : qui va allumer la flamme ?

la rédaction avec MM, à Rio