RMC Sport

JO 2016 - Rivaldo : "Ne venez pas au Brésil, vous mettez votre vie en danger"

Rivaldo

Rivaldo - AFP

Choqué par la mort d’une adolescente de 17 ans, tuée lors d’une fusillade dans les rues de Rio samedi, Rivaldo, ancienne gloire du Barça et de la Seleçao, a appelé les touristes à ne pas venir assister aux JO cet été (5 au 21 août).

Il est rare d’assister à une telle prise de position dans le monde sport. Champion du monde en 2002, Rivaldo (44 ans, 74 sélections) a employé des mots chocs suite à la mort d’une adolescente de 17 ans, Ana Beatriz Pereira, tuée lors d’une fusillade dans les rues de Rio samedi, révélatrice selon lui de la situation qui sévit actuellement au Brésil. L’ancien milieu du Barça a utilisé son compte Instagram, suivi par plus de 400 000 abonnés, pour transmettre son message. Son statut d’ancienne légende du foot brésilien ne lui en donne que plus de force.

« Ce matin (samedi) à Rio, des bandits ont tué cette jeune femme âgée de 17 ans. Je demande instamment à tous ceux qui projettent de venir en visite au Brésil ou d’assister aux Jeux Olympiques cet été, de rester dans leurs pays. Vous mettez votre vie en danger », a réagi Rivaldo, désormais installé aux Etats-Unis avec sa famille. Le Ballon d’Or 1999 dépeint une situation quasi apocalyptique au Brésil, pointant la déshérence des hôpitaux publics et le marasme qui agite la classe politique actuellement. « Seul dieu peut changer la situation au Brésil », conclut Rivaldo.

Plus de 3000 « j’aime »

Ce message, posté dimanche, a suscité de très nombreuses réactions. Plus de 3000 personnes l’ont ainsi « liké ». De nombreux commentaires ont appuyé cet appel d’urgence. L’émotion provoquée par ce terrible fait divers - la jeune fille se rendait avec sa famille à l’aéroport pour retrouver sa mère de retour de voyage - ajoute un peu plus de pression sur les épaules des organisateurs, déjà bien accaparés par plusieurs dossiers brûlants (transports, corruption autour de l’attribution des chantiers, crise politique et financière). Il ne faudra pas compter sur Rivaldo pour allumer la flamme dans le Maracanã le 5 août prochain.

la rédaction