RMC Sport

JO 2021: 30 millions d'amis demande au CIO de retirer l'équitation du pentathlon moderne

Après l'incident entre Annika Schleu et son cheval lors des Jeux olympiques 2021 de Tokyo, la fondation "30 millions d'amis" a demandé au CIO de ne plus mettre l'épreuve d'équitation au programme du pentathlon moderne.

L'image a fait le tour du monde. Lors de l'épreuve d'équitation comptant pour le pentathlon moderne aux Jeux olympiques de Tokyo cet été, Annika Schleu est en larmes alors que son cheval, Saint Boy, refuse d'enchaîner les obstacles. Jusqu'ici en tête, la pentathlonienne dégringole jusqu'à la 31e place au classement général.

Une scène qui n'est pas sans conséquences, puisque la fondation "30 millions d'amis" a demandé au CIO de retirer l'équitation du pentathlon moderne, afin d'éviter "qu'une telle violence ne soit à nouveau infligée aux équidés", explique Reha Hutin, la présidente de l'association, dans un communiqué.

"L'animal est relégué au rang d'objet"

Alors que les pentathloniens tirent au sort leur cheval 20 minutes avant le début de l'épreuve, cela donne lieu "à des mauvais traitements sur les chevaux", qui sont restitués "épuisés et parfois blessés" à leur propriétaire, révèle "30 millions d'amis". Reha Hutin va même plus loin, en rappelant que "l'animal, être vivant et sensible, est ainsi relégué au rang d'objet."

Alors qu'une plainte pour maltraitante animale a été déposée à l'encontre d'Annika Schleu, l'Union Internationale de Pentathlon Moderne a également disqualifié Kim Raisner, la coach de l'équipe d'Allemagne qui, après l'étude des vidéos, a aussi frappé le cheval.

Si le CIO avait expliqué vouloir "simplifier l'épreuve" pour Paris 2024 en prévoyant des "obstacles moins haut et un parcours raccourci", la mesure ne passe toujours pas pour l'association, qui la juge "insuffisante", alors que cette pratique "n'est plus tolérable au 21e siècle."

Analie Simon