RMC Sport

JO 2021 (athlétisme): le 400m haies féminin aussi accouche d'une course exceptionnelle

24h après le coup de tonnerre du 400m haies masculin aux JO de Tokyo, avec un record du monde explosé par le Norvégien Warholm, la course féminine a tenu toutes ses promesses.

Bis repetita. 24 heures après la sensation Warholm, le 400m haies féminin a accouché à nouveau d'une course exceptionnelle. L'Américaine Sydney McLaughlin a été sacrée pour la première fois de sa carrière championne olympique du 400 m haies en battant son propre record du monde en 51 sec 46, mercredi à Tokyo.

McLaughlin (21 ans), qui détenait le record du monde depuis le 27 juin (51 sec 90), a devancé sa compatriote et tenante du titre Dalilah Muhammad (51 sec 58) et la Néerlandaise Femke Bol (52 sec 03).

McLaughlin, présentée dès ses débuts comme la future star de l'athlétisme US, obtient ainsi le premier grand titre de sa carrière. Elle avait été en 2016 à Rio la plus jeune représentante de son pays (16 ans) qualifiée pour les JO depuis 1972.

En 2019, elle avait été devancée par Muhammad en finale des Mondiaux de Doha, sa compatriote battant à cette occasion le record du monde qu'elle lui a subtilisé cet été aux sélections américaines à Eugene.

Entraînée par le célèbre coach Bob Kersee depuis 2020, McLaughlin est l'une des partenaires d'entraînement de son idole Allyson Felix, l'athlète féminine la plus médaillée de l'histoire aux Jeux à égalité avec Merlene Ottey (9).

par PK avec AFP