RMC Sport

JO 2021 (gym): Simone Biles se retire mystérieusement du concours par équipes

Meilleure gymnaste de l'histoire, et attraction des Jeux olympiques 2021 à Tokyo, l'Américaine Simone Biles s'est retirée ce mardi du concours général par équipes, sans justification claire de la part de sa fédération.

Quadruple médaillée d'or à Rio en 2016, l'Américaine Simone Biles aborde ces Jeux olympiques 2021 avec l'ambition de faire aussi bien à Tokyo, voire mieux. Sauf que son aventure japonaise n'a pas débuté de la meilleure des manières ce mardi.

Alors qu'elle était engagée dans le concours général par équipes - sa première épreuve - avec ses camarades de Team USA, la surdouée de la gymnastique mondiale a étonnamment manqué son entrée en compétition au saut de cheval, en ne complétant pas les figures annoncées, et donc en récoltant une note relativement moyenne.

Une première surprise, avant la deuxième. Visiblement perturbée, Biles a pris son sac, parlé à son entraîneur, ses coéquipières et... a enfilé son survêtement, se retirant ainsi de la compétition.

>>> Les JO 2021 en direct

Un problème physique, ou plutôt mental ?

Après quelques minutes de flou, la fédération américaine a publié un bref communiqué officialisant son retrait, et évoquant un "problème médical", sans apporter la moindre précision. "Simone Biles s'est retirée de la compétition par équipes en raison d'un problème médical, peut-on seulement lire. Elle sera surveillée quotidiennement pour déterminer si elle aura le feu vert médical pour les futures épreuves."

NBC, diffuseur officiel des Jeux aux Etats-Unis, a donné une version un peu différente de l'histoire, puisque les commentateurs ont parlé à l'antenne de "problème mental". Sur une vidéo montrant Biles échangeant avec un membre de l'encadrement américain, l'athlète semble ainsi lâcher "I can't get up there", "Je ne peux pas monter là-haut", alors qu'elle devait grimper ensuite sur les barres asymétriques.

Ces derniers jours, Simone Biles avait évoqué plus ou moins explicitement la pression ressentie, via des messages sur les réseaux sociaux. "J'ai l'impression d'avoir parfois le poids du monde sur mes épaules, écrivait-elle lundi sur Instagram. Je sais que je donne l'impression que la pression ne m'affecte pas, mais parfois c'est quand même dur (rires). Les Jeux olympiques, ça ne rigole pas."

C.C.