RMC Sport

JO 2021: le genou à terre censuré sur les réseaux sociaux officiels?

Le média britannique The Guardian explique que le CIO et les organisateurs de Tokyo 2020 auraient interdit à leurs équipes de communication de partager sur leurs réseaux sociaux des images montrant les athlètes avec un genou à terre lors des Jeux olympiques.

Lors de l’Euro 2021 de football en juin et juillet, le genou à terre - symbole de la lutte contre le racisme - avait fait débat dans certains pays, notamment au Royaume-Uni. Il semblerait que le sujet refasse surface lors des JO de Tokyo, qui débutent officiellement vendredi, mais qui ont officieusement été lancés ce mercredi.

The Guardian affirme en effet que le CIO et l'organisation de Tokyo 2020 auraient interdit à leurs équipes de communication de partager sur leurs réseaux sociaux des images montrant les athlètes avec un genou à terre lors des Jeux olympiques.

Déjà des exemples dans le tournoi féminin de football

Pourtant, le CIO a récemment assoupli la règle 50, qui interdisait jusqu'alors aux athlètes de faire toute sorte de "manifestation ou de propagande politique, religieuse ou raciale sur les sites, installations ou autres zones olympiques".

Les protestations pacifiques sont désormais autorisées sur le terrain de jeu, à condition qu'elles se déroulent sans perturbation et dans le respect des autres concurrents. Toutefois, des sanctions sont toujours prévues pour toute protestation effectuée sur le podium.

Si les Jeux débutent vendredi à l’occasion de la cérémonie d’ouverture qui aura lieu à 13h heure française, le tournoi olympique de softball et celui de football féminin ont démarré ce mercredi. Et lors des matchs opposant la Grande-Bretagne au Chili et celui entre les Etats-Unis et la Suède, des joueuses ont justement mis un genou à terre. Mais ça, vous ne l'avez pas vu sur les réseaux sociaux de Tokyo 2020...

Aris Djennadi