RMC Sport

JO 2021 (natation): pas de médaille pour Wattel mais de l'ambition avant Paris 2024

Marie Wattel a terminé sixième de la finale du 100m papillon ce lundi au Jeux olympiques 2021 de Tokyo. Heureuse de son parcours dans la compétition, la nageuse tricolore a déjà l'esprit tourné vers Paris 2024 où elle visera la médaille d'or.

Marie Wattel a terminé à la sixième place de la finale du 100m papillon ce lundi aux Jeux olympiques 2021 de Tokyo. Un temps à la lutte pour le podium, la Française a craqué dans le final mais se satisfait de sa performance au Japon.

"Je n’ai pas fait une mauvaise course, c’est presque la même que dimanche (en demi-finale où elle avait battu le record de France, ndlr). Je suis déjà contente d’avoir confirmé, a réagi Marie Wattel au micro de RMC Sport depuis le bord du bassin olympique. Je pense qu’il y a juste les cinq derniers mètres qui sont un peu moins bien. C’est plein d’apprentissage pour la suite. Franchement, je trouve que j’ai fait une très belle course."

Déjà championne du monde de la spécialité en 2019, la Canadienne Margaret MacNeil a décroché l’or olympique. La Chinoise Yufei Zhang prend la médaille d’argent alors que l’Australienne Emma McKeon se contente de la médaille de bronze.

>> Les JO de Tokyo sont à suivre en direct sur RMC Sport

Wattel: "Je ne peux pas avoir de regrets"

Après cinquante premiers mètres bien gérés, la Française a viré en troisième position provisoire. La nageuse de 24 ans a même brièvement pris la tête de la course et semblé capable d’aller arracher une médaille. Mais un coup de mou dans le final, couplé au gros finish des favorites l’a privé d’un podium qui lui tendait les bras. A l’arrivée Marie Wattel a bouclé ce 100m papillon à seulement un dixième de son record de France réalisé dimanche en demi-finale. La concurrence était tout simplement trop forte.

"Je ne pense pas que j’avais un chrono en 55''70 aujourd’hui. Peut-être dans quelques années, a encore poursuivi la Française. Mais voilà, le niveau était trop élevé pour moi ce lundi. Normalement en 56''20 tu fais toujours un podium aux Championnats du monde ou aux Jeux olympiques. Je ne peux pas avoir de regrets, les autres filles sont juste dans le tout haut niveau mondial. Je suis fière de moi, je n’ai pas flanché et j’ai fait une très belle course. Je me suis accroché jusqu’au bout. Il me reste le 100m nage libre où je suis arrivée à Tokyo avec un meilleur classement qu’en papillon. J’espère faire de belles choses."

Wattel croit à "un déblocage mental" avant Paris 2024

Plutôt en forme sur le papillon, la Tricolore tentera à nouveau sa chance sur le 100m nage libre. Là encore, la licenciée du Cercle des nageurs de Marseille pourrait bien avoir un joli coup à jouer pour une médaille. Mais pour le moment, elle savoure sa belle performance du jour en pensant déjà à Paris 2024.

"Je suis émue parce que c’était une finale olympique, a conclu Marie Wattel avec les larmes aux. Je suis très fière de moi. Je pense à Paris. Tout ce que j’ai appris là, en faisant une finale face aux favorites, c’est de l’apprentissage pour Paris. Sur mes chaussures il y a marqué Tokyo et Paris. Je n’oublie pas mes objectifs. […] Je peux le faire c’est sûr. Je sais que je peux mieux faire, je vais changer de structure d’entraînement et je vais apprendre encore plein de choses. Là il y a un déblocage mental énorme. Je suis dans la chambre d’appel et j’ai envie de les bouffer. Avant j’avais peur mais plus maintenant. J’aurais peut-être une longueur d’avance dans quelques années quand mes rivales auront vécu leurs premiers échecs."

JGL avec Nicolas Jamain