RMC Sport

JO de Tokyo (football): le message de Gignac aux clubs après le fiasco des Bleus

Lucide quant au niveau de jeu des Bleus, éliminés dès le premier tour du tournoi des Jeux olympiques de Tokyo 2021, André-Pierre Gignac a évoqué le refus des clubs de libérer certains joueurs pour la sélection.

Corrigée par le Japon (4-0), l’équipe de France n’a pas entretenu l’illusion d’un rêve de qualification pour les quarts de finale du tournoi olympique, ce mercredi. Le parcours des Bleus s’est arrêté net dès le premier tour après une ultime humiliation infligée par le pays hôte. Avec deux défaites et une seule victoire, onze buts encaissés, les Français terminent troisièmes du groupe A derrière le Japon (1er) et le Mexique (2e), qui filent en quarts.

"Il ne faut pas se trouver d’excuses, a estimé André-Pierre Gignac, héros de la victoire renversante contre l’Afrique du Sud, et rare éclaircie dans un collectif en perdition. Le Japon est à la maison, il est prêt, il a décidé de ramener une grosse équipe. Collectivement, c’est très fort, ils ont commencé au mois de juin, ils ont fait 6-7 matches amicaux. Il n’y a pas de secret dans le football, ils jouent tous ensemble depuis longtemps, ils sont prêts."

"Dans ces conditions, c'est trop compliqué"

Les difficultés défensives françaises, criantes depuis le début du tournoi, sont à nouveau apparues au grand jour mercredi. Composée tardivement en raison du refus de nombreux clubs de libérer des joueurs, sans expérience et vécu commun, la sélection française olympique - malgré le renfort de Gignac, Savanier et Thauvin - n'a jamais réussi à transcender ces aléas et termine sans gloire son aventure olympique.

"Ce soir, on est tombés sur plus fort que nous, le premier match on est tombé sur plus fort que nous. J’espère seulement qu’en 2024, ils (les clubs) seront un peu plus cléments avec les Jeux Olympiques, a glissé Gignac. Je suis venu pour donner le meilleur de moi-même, je suis venu pour passer le premier tour, je suis venu pour essayer de ramener une médaille à la France, mais dans ces conditions, c’est trop compliqué."

QM