RMC Sport

JO de Tokyo: les candidats pour être porte-drapeau sont connus

La liste des sportifs souhaitant mener la délégation française aux Jeux olympiques de Tokyo cet été (23 juillet-8 août) a été dévoilée ce mercredi.

A cent jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo la liste des candidats à la succession de Teddy Riner dans le rôle du porte-drapeau a été dévoilée. Pour les Jeux olympiques, comme les Jeux Paralympiques d’ailleurs, ils seront non plus un mais deux porte-drapeaux, un homme et une femme.

Du côté des femmes, Clarisse Agbegnenou (judo), Johanne Defay (surf), Sandrine Gruda (basket), Maïva Hamadouche (boxe), Kristina Mladenovic (tennis), Charline Picon -voile), et Mélina Robert-Michon (athlétisme), ont toutes émis le souhait d'obtenir ce privilège.

Le verdict sera connu cet été

Chez les hommes, Samir Aït Saïd (gymnastique) aura face à lui Maxime Beaumont (canoë), Renaud Lavillenie (athlétisme), Florent Manaudou (natation) et Astier Nicolas (équitation). Le résultat ne sera connu que dans quelques semaines, la liste des candidats étant soumis au vote du public pendant un mois, du 1er au 30 juin.

Chez les athlètes paralympiques, Perle Bouge (aviron), Souhad Ghazouani (développé couché), Nantenin Keita (athlétisme), et Sandrine Martinet (judo), ont fait acte de candidature. Tout comme Pierre Fairbank (athlétisme), Stéphane Houdet (tennis), et enfin David Smetanine (natation).

Revalorisation des primes pour les médaillés

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education et des Sports, a annoncé par ailleurs mercredi la revalorisation des primes pour les futurs médaillés des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, à l'occasion d'une visioconférence à 100 jours de leur ouverture.

S'exprimant depuis "sa tanière de la rue Grenelle", car il est cas contact Covid, Jean-Michel Blanquer a brièvement annoncé une revalorisation des primes: ce sera désormais 65.000 euros pour l'or (au lieu de 50.000), 25.000 pour l'argent (au lieu de 20.000) et enfin 15.000 pour le bronze (au lieu de 13.000). Des primes qui seront toutefois pour la première fois soumises à l'imposition.

Les primes sont les mêmes pour les athlètes paralympiques. Aux JO de Rio en 2016, les athlètes olympiques français avaient rapporté 42 médailles.

QM