RMC Sport

JO Paris 2024: parité, nouveaux sports, nouvelles épreuves... les dernières annonces du CIO

Le Comité international olympique (CIO) a fait ce lundi plusieurs annonces concernant l'organisation des JO de Paris 2024. Notamment sur les nouveaux sports et les nouvelles épreuves au programme.

Les Jeux olympiques de Tokyo n'ont pas encore eu lieu, qu'il est déjà l'heure de se pencher sur le programme des JO parisiens en 2024. A moins de quatre ans du coup d'envoi, le CIO a fait ce lundi de nouvelles annonces concernant l'édition française.

Une parité totale

Pour la première fois, les Jeux olympiques seront paritaires en 2024. A Paris, il y aura autant de femmes que d'hommes alignés dans les compétitions. Clin d'oeil de l'histoire, c'est déjà la capitale française, en 1900, qui avait accueilli les premières femmes à participer à des JO. Sauf qu'à l'époque, elles n'étaient que 22 pour 997 participants. En 2024, elles seront 5.250 pour 10.500 athlètes au total.

Quatre sports additionnels validés

En février 2019, Paris 2024 avait dévoilé la sélection des quatre sports qu'il souhaitait voir intégrer la compétition: l'escalade, le skateboard, le surf et le breakdance. Mais le CIO devait encore valider cette liste. Ce qu'a fait sa commission exécutive ce lundi. Ces quatre nouvelles disciplines s'ajoutent donc aux 28 sports déjà présents au programme des JO. 

Programme dans lequel ne figureront pas l'aviron sur mer et le parkour, un temps évoqués. Par ailleurs, l'haltérophilie devrait bien être présente malgré sa crise actuelle, entre dopage et problèmes de gouvernance, mais sera amputée de la moitié de ses épreuves.

Des épreuves apparaissent, d'autres s'en vont

En parlant d'épreuves, 20 sports sur 28 avaient demandé l'ajout de nouveaux concours. Ces ajouts ne devaient pas entrainer la création de nouveaux sites, ni augmenter le nombre d'athlètes ou de médailles. Finalement, le CIO a tranché pour 8 nouvelles épreuves, avec une nouvelle fois la question de la mixité au centre des débats.

En voile, le 470 mixte, le kite et une nouvelle autre épreuve, qui sera surement la course au large - en attente de validation en mai prochain - font leur entrée au programme. Dans le sens inverse, le Finn, et les 470 hommes et femmes disparaissent.

En canoë, le slalom extrême hommes et femmes vont remplacer deux courses en ligne. En athlétisme, une épreuve mixte (encore à préciser) remplacera le 50km marche. En boxe, une catégorie hommes va laisser place à une catégorie féminine. Et enfin, en tir, une épreuve de skeet mixte va remplacer une de trap.

dossier :

Paris 2024

CC avec Maureen Lehoux