RMC Sport

Killy : « Annecy est dans la course »

Jean-Claude Killy : « Annecy est dans la course »

Jean-Claude Killy : « Annecy est dans la course » - -

Alors que la visite de la commission d’évaluation du CIO à Annecy prend fin, le membre français du Comité International Olympique affiche aujourd’hui sa foi en la candidature savoyarde.

Jean-Claude Killy, pensez-vous qu’Annecy est désormais pleinement dans la course à l’attribution des JO 2018 ?

Aujourd’hui, on peut dire oui après les soubresauts qui sont survenus à partir du 22 juillet (le CIO valide alors la candidature mais souligne l’éclatement des sites, ndlr) et qui sont largement derrière nous. Il faut être totalement positif. Si on va gagner, je n’en sais rien. Si les autres sont forts, je pense que oui.

Il est souvent reproché aux candidatures françaises de ne pas faire assez de lobbying…

Faire du lobbying, ça veut dire être dans les hôtels ou dans les grandes conférences des grandes organisations sportives. En étant si possible dos à l’ascenseur pour voir passer tout le monde et rappeler votre existence, votre programme, à tous ceux qui passent. Que ce soit un président de fédération internationale, un grand technicien ou évidemment quelqu’un qui vote, l’un de mes 110 collègues du CIO.

Le budget d’Annecy (21 M€) est inférieur à ceux de ses concurrents, Munich (36 M€) et Pyeongchang (plus de 100 M€). N’est-ce pas pénalisant pour la candidature française ?

Je crois que le fait que cette candidature soit un peu sous-financée ne s’est pas vu ces quatre derniers jours. Ce qui a été montré était absolument immaculé. Quand on parle de Chamonix, de La Clusaz, du Grand-Bornand, du Lac d’Annecy, il n’y a pas besoin de beaucoup d’argent pour le vendre. Là où ça va jouer, c’est par exemple dans la construction d’un film. Il y a des films qui font un tabac et qui ne coûtent pas cher. Ça aurait peut-être été mieux d’avoir un budget un peu plus solide, mais on ne peut pas faire avec ce qu’on n’a pas.

Propos recueillis par Edward Jay à Annecy