RMC Sport

La Grecque Halkia positive !

Il y a quatre ans, la Grecque apportait une médaille d'or inattendue pour son pays sur le 400m haies.

Il y a quatre ans, la Grecque apportait une médaille d'or inattendue pour son pays sur le 400m haies. - -

La championne olympique du 400m haies à Athènes, Fani Halkia, a été contrôlée positive alors qu’elle s’entrainait au Japon avec l’équipe nationale.

Coup de tonnerre sur la délégation grecque. La championne olympique des Jeux d’Athènes du 400m haies, Fani Halkia, a été contrôlée positive à la methyltrienolone, un stéroïde anabolisant. Le prélèvement, effectué à la fin du mois de juillet, alors que les Grecs s’entrainaient à Fukui, au Japon, a été analysé par le laboratoire de Tokyo, accrédité par l’Agence mondiale antidopage. Le résultat concerne l’échantillon A.
La Grecque a quitté le village olympique et doit atterrir à Athènes dimanche, où elle devrait donner une conférence de presse très rapidement.

En 2004 à Athènes, Halkia avait frappé les esprits en remportant l’épreuve du 400m haies olympique, avec un chrono de 52’’72, soit la cinquième meilleure performance de tous les temps. L’explosion de l’Athénienne, sans référence avant « ses » Jeux, avait surpris. Ce d’autant qu’elle a pour entraineur un ancien élève de Christos Tzekos, le coach funeste des sprinters Thanou et Kenteris, tous trois sanctionnés pour infraction au code mondial antidopage de 2004 à 2006.

Après son triomphe athénien, Fani Halkia a peu couru. Longtemps blessée, elle a terminé 2e du championnat d’Europe 2006, à Göteborg. Qualifiée pour les JO de Pékin, elle figurait dans la délégation des 156 sportifs grecs. La substance présente dans l’échantillon de la hurdleuse, la methyltrienolone, a fait des ravages dans les rangs grecs, puisqu’elle a été trouvée chez les 11 haltérophiles, le nageur Drymonakos, et le sprinter Goussis.
A mi-parcours des Jeux de Pékin, la Grèce ne compte aucune médaille.

La rédaction