RMC Sport

La nouvelle idée de RSF

L’organisation Reporters sans Frontières profite de la célébration du J-100 avant les JO, pour lancer une mobilisation tous azimuts contre la violation des droits de l'Homme en Chine.

RSF aimerait notamment organiser la mobilisation autour d’un geste : le mot "Liberté" en langue des signes chinois.

Robert Ménard estime en effet que les dirigeants chinois sont "sourds" à leurs revendications. Il faut donc leur parler en langue des signes. Au delà de la symbolique, le fondateur et secrétaire général de Reporters sans Frontièresnous espère notamment mobiliser les sportifs avec ce geste :
« Comme on ne veut même pas que les sportifs portent un badge sur lequel est inscrit "Pour un monde meilleur", que les sportifs fassent ce signe. On ne peut pas leur attacher les mains au départ d’une course ou sur le podium. C’est une espèce de pied-de-nez à la censure, et c’est en plus quelque chose de jolie que tout le monde comprend assez bien. » (écoutez la description du signe par Robert Ménard ci-dessus)

Des spots télévisés, réalisés par le cinéaste Jean-Jacques Beineix, mettront aussi en scène des personnalités mimant ce geste. Le chanteur d'Indochine Nicola Sirkis, la 1ère dauphine de Miss France 2007 Sophie Vouzelaud elle-même malentendante, et l’écrivain Marek Halter ont déjà répondu présents.

Par ailleurs, le groupe de rock Indochine interprètera la chanson "You spin me round" (Tu me fais tourner la tête), dont les revenus seront reversés à RSF.

La rédaction avec Nicolas Marsan