RMC Sport

Laporte : « Sérandour défend sa cause »

Bernard Laporte, secrétaire d’Etat aux Sports, répond à Henri Sérandour qui s’est ému ce matin de son initiative de limiter le nombre de mandats cumulables par les présidents de fédérations sportives.

« Henri (Sérandour) défend sa cause, déclare Bernard Laporte. Mais moi, je ne vois pas pourquoi un président de fédération resterait ad vitam eternam en poste avec des élections qui ne sont pas du tout démocratiques. Tout le monde considère qu'il est bon pour la démocratie qu'un président de la République ne puisse pas faire plus de deux mandats. Pourquoi (cela ne vaudrait) pas pour un président de fédération ? Certains sont en poste depuis 30 ans, et sans résultats en plus ! Alors il faudrait continuer comme ça et accepter que personne ne puisse prendre leurs places car les élections sont "ficelés". Tous les gens du monde sportif se plaignent de ces gens installés dans leur fauteuil depuis longtemps. Il faut être sérieux je crois. »

Ce matin, le président du Comité National Olympique et Sportif Français, M. Henri Sérandour, s'était insurgé contre le projet de limitation des mandats : « Ce genre de décision s'applique dans les républiques bananières. S'ils vont jusqu'au bout, ils nous mettent dans une situation très difficile sur le plan international. […] On prendra nos responsabilités, en espérant qu'en haut ils les prennent aussi mais il y a une incertitude sur le processus 2018. On est mal à l'aise par rapport à ces villes candidates mais je ne suis pas sûr que ça vaille le coup de continuer dans ces conditions. »

La rédaction