RMC Sport

Laure olympique

-

- - -

Reine du 400 m depuis les JO d’Athènes, Laure Manaudou tentera de doubler la mise à Pékin face à la nouvelle détentrice du record du monde, l’Italienne Frederica Pellegrini.

Ses Débuts
Laure Manaudou débute la natation à l’âge de 4 ans. Ses parents Jean-Luc Manaudou et Olga Schippers souhaitaient simplement qu’elle apprenne à nager, mais la petite Laure restera finalement inscrite au club de natation de sa ville d’Ambérieu-en-Bugey jusqu’à l’âge de 14 ans.
C’est à ce moment-là que son futur mentor, l’entraîneur Philippe Lucas, la remarque et convainc ses parents de la laisser partir chez lui, à Melun, pour l’entraîner et en faire une championne.
Dès l’année suivante, Laure Manaudou remporte deux médailles d’argent aux championnats d’Europe juniors (50 et 100 m dos). En 2002, elle devient championne d'Europe juniors sur 100 m dos et vice-championne d'Europe sur 50 m dos et 200 m quatre nages. En 2003 pour ses premiers championnats de France, la nageuse française décroche cinq titres (400, 800, 1 500 mètres nage libre ; 50 et 100 mètres dos), et bat quatre records de France. C’est le début des succès qui la mèneront jusqu’à Athènes, où elle remportera trois médailles olympiques (l’or sur 400 m nage libre, l’argent sur 800 m nage libre, et le bronze sur 100 m dos).

Sa qualification
Laure Manaudou a gagné son billet pour Pékin lors des championnats de France. L’objectif : terminer dans les deux premières. La française s’est imposée sur 100m dos, 200m dos et s’est inclinée sur sa distance de prédilection, le 400m, face à Coralie Balmy. En larmes, Manaudou n’avait plus perdu un 400m depuis 2004 et son succès lors des championnats d’Europe. En plus des trois épreuves individuelles, Manaudou participera au relais 4x100 m 4 nages.

Son contexte
Laure Manaudou est apparue en compétition pour la dernière fois avant Pékin le 29 juin lors des Championnats d’Ecosse. Elle remporte le 1500 m et termine 2e sur 100 m dos dans un temps moyen. La Française s’avoue déçue de ses performances. La championne olympique prend ensuite la direction de Font-Romeu pour un stage de quinze jours en altitude (du 4 au 19). De retour à Mulhouse pour une dernière semaine d’entraînement, Laure part en Chine le 28 juillet avec l’équipe de France. Intouchable il y a encore deux ans, Laure Manaudou devra sortir le grand jeu pour se défaire, entre autres, de Pellegrini (détentrice du record du monde).

La rédaction