RMC Sport

Le Vatican lance sa fédération d'athlétisme et rêve de participer aux JO

Les anneaux olympiques

Les anneaux olympiques - FABRICE COFFRINI / AFP

Le Vatican, qui compte déjà une équipe de football et une autre de cricket, a lancé sa fédération d'athlétisme jeudi. Et espère voir un jour son drapeau flotter lors d'une cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques.

On pourra bientôt voir des prêtres, religieuses et autres gardes suisses fouler les pistes des différents stades du monde. Le Vatican a officiellement lancé jeudi sa fédération d'athlétisme, après un accord avec le Comité olympique italien (Coni). Avec cette initiative, l'État espère pouvoir un jour participer aux Jeux olympiques.

"Un rêve mais pas à court terme"

Un espoir exprimé par Mgr Melchor Sanchez de Toca y Alameda, président de la Fédération d'athlétisme du Vatican et numéro trois espagnol du Conseil pontifical, qui a reconnu que les JO étaient "un rêve, mais pas à court terme".

"Le rêve que nous avons souvent est de voir le drapeau du Saint-Siège parmi ceux qui défilent lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques", a-t-il ajouté.

Mais avant de rêver de médaille olympique, les athlètes du Vatican vont s'aligner sur des compétitions de moindre importance, comme les Jeux méditerranéens. Les religieuses, prêtres, gardes suisses et autres ouvriers vont débuter le 20 janvier par la Corsa di Miguel, une course de 10 kilomètres qui honore Miguel Sanchez, un coureur de fond argentin disparu à l'époque de la dictature dans son pays.

De 19 à 62 ans

L'équipe d'athlétisme du Saint-Siège est composée de 60 membres, dont le plus jeune est un garde suisse, un des soldats du pape, âgé de 19 ans. Le plus âgé a 62 ans, et est l'un des professeurs de la bibliothèque apostolique du Vatican. Deux jeunes demandeurs d'asile de 19 et 20 ans, un Gambien et un Sénégalais, ont également été enregistrés comme membres honoraires.

Le lancement de cette équipe d'athlétisme a été salué par le président du Coni, Giovanni Malago. L'agrément avec le Comité olympique italien permettra aux athlètes de la nouvelle fédération de participer à des compétitions nationales et internationales, et d'avoir accès à des installations médicales et à des entraîneurs italiens.

C. P. avec AFP