RMC Sport

Les Bleues au quart de tour

Allison Pineau

Allison Pineau - -

L’équipe de France féminine de handball affronte ce mardi (21h30) le Monténégro pour une place en demi-finale olympique. Les filles d’Olivier Krumbholz devront contrarier les plans de Bojana Popovic, l’une des meilleures joueuses au monde.

Invaincues. Invincibles. Malgré un match nul face à l’Espagne (18-18), les handballeuses françaises ont réalisé un parcours sans faute. Assurées de terminer 1ères de la poule B, les Bleues ont un seul objectif en tête : la médaille olympique. « Un quart de finale, c’est totalement différent, c’est une autre compétition qui commence, estime Mariama Signate. Tout est possible ». Mais l’adversaire est coriace, puisqu’il s’agit du Monténégro.

Emmenées par leurs joueuses phares, Katarina Bulatovic et Bojana Popovic, vainqueurs de la Ligue des champions 2012 avec leur club de Podgorica, les Monténégrines, 4es du groupe A, ont envie de contrarier les plans français. Mais la France n’a toujours pas digéré sa finale perdue à Lyon, lors du Tournoi de Qualification Olympique (20-22). Problème, l’équipe dirigée par Dragan Adzic était privée de joueuses majeures. Inquiétant ? Pas du tout. A Londres, les Françaises ont été parfaites alors que la Monténégro a subi deux défaites. Ce quart de finale s’annonce donc serré entre deux équipes qui veulent aller au bout.

Eviter le piège

Cinquièmes des derniers Jeux Olympiques de Pékin en 2008, les championnes du monde 2003 souhaitent faire mieux. Et pour cause. Les Françaises aimeraient prendre exemple sur leurs homologues masculins, champion olympique en titre. Mais attention, Olivier Krumbholz se montre prudent. « Il y aura quatre grandes équipes éliminées. On peut en faire partie. J’espère simplement que si nous sommes éliminés, on ne prendra pas la foudre. Si on perd contre le Monténégro, il n’y aura pas de honte. »

Pour espérer sortir les Tricolores, les Monténégrines devront contourner la ligne arrière française, meilleure défense de la compétition (103 buts encaissés en 5 matchs, ndlr). Bon courage. Côté bleu, avec Camille Ayglon et Allison Pineau en pleine forme, tous les espoirs sont permis. « Je suis très fière de voir le sport féminin qui brille, lance la numéro 7 de l’équipe de France. Il était un peu en retrait sur ces olympiades passées. On travaille autant que les hommes ». Le Monténégro peut trembler.

Xavier Martel (avec FG, à Londres)