RMC Sport

Longuèvre : « On peut faire confiance à Christophe »

Christophe Lemaitre

Christophe Lemaitre - -

Entraîneur national de l’équipe de France, Renaud Longuèvre estime que Christophe Lemaitre peut aller chercher une médaille ce soir en finale du 200m (21h55). Et que cela ne sert à rien de se morfondre sur le mauvais couloir dont il a hérité.

A quelques heures de la finale du 200m, comment se trouve Christophe ?

Il est serein, il a fait ce qu’il fallait pour être en finale… On peut lui faire confiance, c’est quelqu’un qui sait aller chercher au fond de ses tripes l’énergie pour se battre.

Christophe a hérité du couloir 2. Ce couloir peut-il lui coûter la médaille ?

Là, c’est quand même des courbes qui sont larges donc de toute façon, il n’a pas à réfléchir à ça. Ce qu’il peut contrôler, c’est lui-même, son énergie, ses bras, jambes et ce qu’il va produire sur la piste. Le couloir, il ne pourra rien y faire donc il faudra faire avec.

Qu’a-t-il fait depuis ce matin ?

Il est parti mangé tranquillement avec ses copains du relais 4x100. Dans l’après-midi, il va se mettre dans sa bulle. Dans l’appartement, vous savez, les athlètes jouent aux jeux vidéo. C’est devenu assez courant dans le monde du sport.

Vous évoquiez l’alimentation, qui n’est pas vraiment son fort…

Il est devenu beaucoup plus pro mais c’est vrai qu’au niveau diététique, c’était vraiment pas facile. Ses parents se sont arraché les cheveux pour essayer de lui faire manger des légumes. Un jour, sa mère lui a planqué des légumes dans ses cannellonis en lui faisant croire que c’étaient des pâtes.

Le titre de l'encadré ici

Quénéhervé n’y croit pas|||

Ancien détenteur du record de France du 200 m, médaillé de bronze à Séoul, et vice-champion du monde à Rome (1987), Gilles Quénéhervé ne croit pas aux chances de podium de Christophe Lemaitre, ce jeudi soir, en finale du 200 m. Notamment en raison du mauvais couloir dont a hérité le Français. « C’est compliqué, explique Quénéhervé au micro de l'Intégrale Olympique. De par sa taille, Christophe a beaucoup de difficultés pour virer. Faire une médaille au couloir 2, c’est très rare. On avait vu un sprinter aux JO de Barcelone faire une médaille de bronze dans ce couloir en 20’’37. Ce soir, avec ce chrono-là, on ne sera certainement pas sur le podium, car ça va aller très vite. Je crois que Christophe a hypothéqué ses chances malheureusement après sa demi-finale. »