RMC Sport

Lorandi : « Je veux quatre médailles »

-

- - -

Après avoir décroché le bronze sur 50m nage libre hier aux Jeux Paralympiques, la nageuse française Elodie Lorandi espère décrocher d’autres médailles sur 100m nage libre, 100m papillon ainsi que sur 400m nage libre, sa spécialité.

Elodie, espériez-vous une médaille sur le 50 m nage libre ?

Sur le 50m je ne pensais pas avoir de médaille parce que c’est une course très rapide. Je suis plus sur le 400m nage libre donc c’est plutôt une surprise. Je disais à mes concurrentes que j’étais très contente d’être avec elles sur le podium parce que c’est quelque chose d’énorme pour moi. En sachant qu’à Pékin j’étais 8e et je n’ai pas réussi à oublier ça. 

Comptez-vous conquérir quatre médailles ?

Oui. Je compte monter crescendo dans les couleurs, je suis plutôt bien parti en espérant décrocher demain (samedi) l’argent puis l’or sur 400m. Je vais serrer les dents et y aller parce que je sais que j’en suis capable. Cette médaille m’a vraiment ouvert de belles portes. En général sur les premières courses on se « mange » un peu et on ne sait pas où on est. Là c’est le contraire. Je veux profiter de mes seconds Jeux et prendre du plaisir. 

« Une terreur sur 400 m »

Malgré votre jeune âge (23 ans), vous semblez avoir beaucoup d’expérience, non ?

Pékin m’a énormément appris. J’ai pris beaucoup de recul par rapport à ces Jeux parce que je m’étais un peu ramassée là-bas. Et là je me suis dit : « Ecoute, ce n’est que du bonheur et tu ne penses pas à tes médailles ». On les garde toujours dans un coin de la tête quand même. En plus il y a beaucoup de monde derrière moi : mon club, ma famille, la Fédé…

Cette médaille peut-elle vous aider sur le 400 m?

C’est une bonne approche pour le 400m parce que le départ sur 50m est très rapide. On n’a pas le temps de se poser. Il faut baisser la tête, ne plus respirer et tout serrer. Sur le 400, la nage est plus posée et il y a un combat tactique où l’on peut faire craquer l’autre. C’est ce que j’aime. Là c’est juste histoire d’ouvrir le bal avec une petite médaille de bronze. Demain le 100 pap’ c’est du bonus parce que je n’étais pas sensée le faire donc je vais me faire plaisir. Et sur le 400m je vais arriver comme une petite terreur sur le plot.

Le titre de l'encadré ici

Les autres médaillés du jour|||

Après la seule médaille de Charles Rozoy jeudi, la délégation française a accéléré le rythme aux Jeux Paralympiques. Comme Elodie Lorandi, le pistard Laurent Thirionet a décroché une médaille de bronze, le septième podium olympique de sa carrière. Quant au nageur David Smétanine, tenant du titre sur 50 m nage libre, il a dû se contenter de la breloque argentée sur la distance. Le Grenoblois pourra encore s’illustrer sur 100m et 200m nage libre ainsi que sur 50m dos. La délégation française compte quatre médailles (1 en or, 1 en argent, 2 en bronze). La Chine domine le classement des médailles avec 34 breloques. 

Propos recueillis par Camille Gelpi