RMC Sport

Masseglia : « On sera l’ambassade sportive de la France »

Denis Masseglia

Denis Masseglia - -

Pour les JO de Londres, la France du sport aura pour quartier général un lieu de prestige : le Club France, situé au cœur de la capitale anglaise sur les bords de la Tamise. Visite guidée avec le président du CNOSF, Denis Masseglia.

5000 à 6000 personnes attendues chaque jour

« On a voulu un Club France beaucoup plus ouvert qu’aux précédents Jeux Olympiques. On peut accueillir 3500 personnes. Il y aura le public, les sportifs, les fédérations, les médias et tous les partenaires privés et public. Le matin, il y aura beaucoup de groupes de jeunes qui viendront de France, ils pourront rencontrer 250 anciens sportifs. L’après-midi, ce sera plus familial, il y aura la possibilité de voir les compétitions en direct et de consommer. Le soir, tous les Français qui auront concouru dans la journée pourront être revus, applaudis. S’il y a des médailles, la célébration sera d’autant plus festive. Ça se terminera par une animation musicale à partir de minuit. Le Club sera ouvert de 8h à 3 ou 4h. On est le club qui aura la plus grande amplitude horaire. Le billet d’entrée est fixé à 5 livres en journée et à 40 livres le soir. On attend 5000 à 6000 personnes par jour. Le bâtiment est royalement installé. On domine la Tamise et on voit le Tower Bridge avec ses anneaux olympiques. C’est l’ancien marché aux poissons. Sur les trois étages et les 7000m2, tout est utilisé, il n’y a pas un mètre carré de trop. »

Célébrer l’olympisme

« C’est une opportunité de faire quelque chose de nouveau. On veut montrer que la France est un pays accueillant, qui a une ambition olympique et qui veut donner aux jeunes qui viennent ici l’envie de faire du sport. C’est un message pour célébrer avec éclat nos athlètes, l’olympisme et oublier encore plus facilement la défaite de Paris (en 2005, contre Londres, ndlr). On fait une soirée internationale le 28 à laquelle beaucoup de membres du CIO nous ont confirmé leur participation. On a déjà eu de très bons échos des techniciens du CIO qui nous ont dit : « Vous m’accréditez, vous m’accréditez ! ». Le message va bien passer aux membres. »

Grande première pour un président de la République

« On a deux invités de marque, un de très grande marque ! Le président de la République assistera à un certain nombre d’épreuves, en particulier les finales de natation où on espère que Yannick Agnel, Camille Lacourt et Laure Manaudou accèderont au podium. Il est prévu qu’il vienne ensuite au Club France. Ce sera une première. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault viendra à la cérémonie d’ouverture représenter le gouvernement français. Il sera à 15h au Club pour la conférence de presse inaugurale de la délégation française aux côtés de la ministre (Valérie Fourneyron), du chef de mission (Bernard Amsalem) et du porte-drapeau (Laura Flessel). »

Un budget de 10M€

« On a longuement réfléchi avant de se lancer dans l’aventure. Le budget (locations, 25 000 repas, mobiliers, stands), c’est aux alentours de 10 millions d’euros. Il nous manque 1 million d’euros que l’on attend des recettes (entrées, consommations) durant la quinzaine. S’il y a un léger déficit, ce ne sera pas catastrophique par rapport à l’investissement fait pour l’avenir. A la fin, la discussion portera sur l’impact de ce Club France. Faudra-t-il renouveler l’expérience, sachant que la prochaine fois ce sera un peu plus loin (Rio en 2016). »

Sous la protection du RAID

« La présence de 3500 personnes et de personnalités sportives et politiques nécessite qu’il y ait des professionnels. Il y aura des détecteurs de métaux, des portiques, sous la responsabilité du RAID. Ils sont une quinzaine (13 personnes du GIGN et du RAID, sous commandement du RAID, ndlr), arrivés il y a deux jours (lundi). Ils étaient déjà là à Pékin. Leur présence est rassurante et même nécessaire. »

Propos recueillis par Louis Chenaille, à Londres