RMC Sport

Paris 2024: trois jours pour soutenir le sport à Haïti

Tony Estanguet, co-président du Comité de candidature Paris 2024, et Emmeline Ndongue, ambassadrice éducation et Marie Barsacq, directrice de l’héritage Paris 2024, étaient à Haïti en fin de semaine dernière, afin de soutenir une action de pédagogie par le sport. BFM Sport les a suivis.

L’organisation des Jeux olympiques ne se gagne pas uniquement dans les salons feutrés des grands hôtels. Le 13 septembre prochain à Lima, les 95 membres du CIO décideront qui de Paris ou Los Angeles organisera les JO 2024. Sans doute prendront-ils aussi en considération les actions menées par les comités de candidatures en marge de la préparation pure des dossiers. Comme cette volonté de Paris 2024 de soutenir la pédagogie par le sport partout dans le monde si elle obtient les Jeux. Le comité d’organisation a déjà commencé en se rendant au Vanuatu.

A lire aussi >> Equipe de France: Les Bleus soutiennent Paris 2024

« C’est d’abord une histoire de partage, de solidarité et d’universalité »

Du 17 au 20 mars, Tony Estanguet, co-président du Comité de candidature Paris 2024, et Emmeline Ndongue, ambassadrice éducation et Marie Barsacq, directrice de l’héritage Paris 2024, étaient ainsi à Haïti. En partenariat avec l’association Play International, ils ont visité des écoles, rencontré des responsables locaux et surtout partagé des moments de sport avec les enfants du pays le plus pauvre de l’hémisphère nord, frappé par la tragédie du tremblement de terre de 2010 qui avait provoqué la mort de 300 000 personnes. « C’est d’abord une histoire de partage, de solidarité, d’universalité, confiait Tony Estanguet. L’accès au sport, quelle que soit son origine, ses conditions de vie, ça devrait être un droit fondamental. » Un beau message qui espérons-le, résonnera particulièrement aux oreilles des quatre membres caribéens du CIO au moment du vote.

A lire aussi >> Paris "n'est pas candidate pour 2028"

dossier :

Paris 2024

A.A