RMC Sport

Pentathlon moderne: vers la suppression de l’épreuve d’équitation

L’Union internationale de pentathlon moderne devrait supprimer l’épreuve d’équitation de la discipline. L’instance internationale promet "une grande décision" lors de sa prochaine assemblée prévue ce jeudi.

On se souvient des larmes de l’athlète allemande Annika Schleu aux Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier. Alors en tête de la compétition de pentathlon moderne, elle était incapable de faire avancer son cheval Saint Boy, tiré au sort, malgré les nombreux coups de cravache et d’éperon. Des gestes répétés par son entraîneur Kim Raisner qui lui avaient valu une disqualification.

Alors que ces gestes de maltraitance animale se multiplient, la fédération internationale de pentathlon moderne (UIPM) a décidé de réagir. "Dans les quatre jours suivant la fin des Jeux olympiques de Tokyo, l’UIPM s’est engagée à améliorer de toutes urgence le bien-être des chevaux en pentathlon moderne", explique l’instance, qui a créé un groupe de travail d’équitation et nomme un comité disciplinaire. Plusieurs réunions stratégiques s’en sont suivies, comme l’explique l’institution sur ses réseaux sociaux. Avec l’objectif de "maintenir une image forte et dynamique du pentathlon moderne".

L’UIPM maintient le suspense

La prochaine assemblée se tiendra ce jeudi en présence des fédérations nationales. Une réunion durant laquelle la fédération internationale développera et présentera le bilan de ses entrevues des derniers mois. Alors que l’UIPM n’est pas en mesure à ce jour de nier ou de confirmer la suppression de l’équitation du pentathlon moderne, elle affirme qu’une "grande décision sera annoncée", d’abord à la communauté du pentathlon moderne, puis aux médias via un communiqué.

Sarah Griffon