RMC Sport

Quels nouveaux sports pour les JO Tokyo 2020 ?

-

- - AFP

Le Comité International Olympique (CIO) autorise désormais les comités d’organisation à ajouter une ou plusieurs épreuves supplémentaires à leur programme. Pour ses JO organisés en 2020, Tokyo vient donc de proposer une short-list de cinq sports : surf, baseball, escalade, roller ou Karaté. La décision définitive sera rendue en août 2016, à Rio.

Fini le bowling, le squash ou même le wushu (art martial chinois). Alors que le CIO autorise désormais les comités d’organisation d’ajouter un voire plusieurs sports à leur programme olympique en 2020 (dans la limite d’un total de 28), le Japon a décidé de faire « peau neuve » et de proposer cinq sports originaux qui touchent un public plus large. A savoir le surf, le baseball, l’escalade, le roller ou même le karaté. Les nombreux fans nippons devraient être particulièrement séduits par la proposition du baseball, que l’on avait plus revu depuis les JO de Pékin en 2008 et qui fait un carton au pays du soleil levant, ainsi que de sa version féminine, le softball. Autre argument massue : l’introduction de ce sport américain génèrerait 50 millions de dollars de recettes supplémentaires au niveau de la billetterie. Pas négligeable…

Force ou glisse ?

Le roller et le surf. L’idée d’intégrer ces deux sports modernes et spectaculaires permettrait d’attirer une tranche d’âge nettement plus jeune d’autant que Tokyo a annoncé la possibilité d’organiser des épreuves sur des vagues artificielles. Mieux, le surf pourrait séduire en raison de son côté « sex appeal », le roller son côté fun et tendance. Ce qui est sûr, c’est que la « glisse » offrirait un spectacle garanti qui ne laisseraient pas indifférents les Japonais.

Enfin, l’escalade a su faire ressortir son image de sport nature et écolo qui pourrait également séduire une large partie de la population. Quant au karaté, qui n’a encore jamais été une discipline olympique, il a été retenu dans cette short-list grâce à une pétition de 720 000 personnes à travers le monde. Ce nombre pourrait porter chance aux karatékas et séduire le CIO, qui rendra son verdict lors de sa prochaine « session » en août 2016, à Rio (Brésil).

Maxine Eouzan